Le MENFP reporte l’intégration des quatre nouvelles matières aux examens de la 9e Année Fondamentale

Le MENFP reporte l’intégration des quatre nouvelles matières aux examens de la 9e Année Fondamentale

Suite à une décision ministérielle datant du 20 juin 2024, le Ministère de l’Éducation et de la Formation Professionnelle a décidé de reporter pour cette année académique l’intégration des quatre nouvelles matières aux examens de la 9e Année Fondamentale.

Pour cette année scolaire, les responsables au sein du MENFP avaient integré dans le cursus de la 9e Année Fondamentale, classe qui participe aux examens d’État, quatre nouvelles matières qui sont l’Éducation Esthétique et Artistique (EEA), l’Éducation Physique et Sportive (EPS), l’Éducation Technologique et aux Activités Productives (ETAP) et l’Éducation à la Citoyenneté (EC). Une décision ministérielle dont des associations de directeurs d’école ont contesté durant le début de l’année académique. Malgré cela, le Ministère était bien décidé à appliquer cette mesure qu’il avait prise le 14 juin de l’année dernière.

Cependant, l’aggravation de la situation sécuritaire du pays ayant impacté négativement le processus d’enseignement-apprentissage au cours de cette année académique, liée à cela les difficultés qu’ont certains établissements scolaires de fonctionner à cause des violences répétées des gangs armés criminels, a contraint le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle, mené désormais par Augustin Antoine, à reporter pour cette année académique l’intégration des quatre nouvelles matières aux examens de la 9e Année Fondamentale.

D’un autre côté, le retard enregistré dans la distribution des modules et du guide de pilotage ; la responsabilité de réguler le système, d’offrir les services de qualité à tous, et de sanctionner les cycles d’études par l’évaluation des apprentissages, sont aussi à la base de cette décision prise par le MENFP.

Par ailleurs, le Ministère a fait savoir que des mesures seront adoptées pour mobiliser, dès la fin de l’année scolaire en cours, toutes les ressources nécessaires, afin d’entamer le processus de recrutement et de formation de professeurs pour ces quatre nouvelles matières.

Malgré le fait que le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle était bien décidé à appliquer cette décision prise l’année dernière, plusieurs établissements scolaires notamment dans la région métropolitaine n’y étaient pas préparés. Faute de ressources financières et humaines l’obligeait, ils espéraient que les responsables au niveau du MENFP revenaient sur la décision qui a été prise. Ce qui est bel et bien arrivé finalement.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay