Le «mouvement LGBT international» banni en Russie pour «extrémisme»

Le «mouvement LGBT international» banni en Russie pour «extrémisme»

La Cour suprême russe a banni, jeudi 30 novembre 2023, le mouvement LGBT international. Cette décision est prise car il a été jugé “Extrémiste”. Par conséquent, toute personne qui sera jugée de propagande LGBT risquera de lourdes peines de prison.

Malgré l’émergence de la communauté LGBT à travers le monde, la fédération de Russie tient toujours à ses bonnes vieilles mœurs et coutumes. C’est la raison pour laquelle, ce jeudi, la plus haute instance judiciaire de ce pays a décidé de bannir sur le territoire national toute activité ayant rapport au mouvement LGBT international et ses filiales.

La Cour de cette nation ultra conservatrice l’a donc classé comme « extrémiste », ce qui revient à sanctionner par de lourdes peines de prison toute activité publique associée à ce que les autorités russes considèrent comme des préférences sexuelles « non traditionnelles »

En pleine croisade conservatrice, cette décision marque, dans la Mère Patrie, le début d’une campagne présidentielle où Vladimir Poutine– qui n’a pas encore officialisé sa candidature à un 5ème mandat – entend bien se montrer comme un véritable défenseur d’une Russie conservatrice face à l’Occident qu’il considère davantage “décadent”.

La décision prise rentre en vigueur immédiatement, a précisé le juge. De ce fait, tout signe d’appartenance à la communauté LGBT notamment le symbole arc-en-ciel sous forme d’autocollant, badge ou vêtement, les soirées à thèmes et bien sûr tout défilé ou rassemblement, est banni.

Il s’agit là d’un pas très important qui vient d’être franchi car jusqu’à aujourd’hui on punissait par une lourde amende toute personne jugée coupable « de propagande LGBT ». Désormais, celle-ci est passible à de lourdes peines de prison

LIRE AUSSI

PressLakay