Le MSPP alerte la population contre un médicament contrefait circulant sur le marché

Le MSPP alerte la population contre un médicament contrefait circulant sur le marché

Dans une note publiée, vendredi 23 février 2024, le MSPP a alerté la population contre un médicament contrefait qui circule actuellement à travers le pays. Celui-ci est vendu sous le nom de « Citrato de Cafeina ».

La population en général et les professionnels de santé en particulier sont concernés par cette alerte du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) vis-à-vis de la circulation d’un médicament contrefait vendu sous le nom de « Citrato de Cafeina ».

“Ce produit contrefait référencé dans cette alerte et libellé « Citrato de Cafeina, 20mg/1ml » est présenté dans un vial ambré, recouvert d’une double étiquette blanche avec des lettres imprimées en rouge et bleu.” a décrit le MSPP

”Le nom du laboratoire « P&SA » n’est pas enregistré en Haïti. La date de fabrication (08/2020) et la date d’expiration (08/2024) indiqués sur l’étiquette n’ont, non plus, aucune traçabilité dans le pays” a fait savoir le Ministère de la Santé en se référant à l’emballage primaire rédigé en espagnol.

Parallèlement, le MSPP a précisé que l’utilisation de ce produit de mauvaise qualité peut causer un traitement erroné et inefficace tout en ayant la capacité de causer des graves problèmes à la santé de celui ou celle qui le consomme.

Par ailleurs, le MSPP a invité les consommateurs et utilisateurs à s’approvisionner exclusivement dans des établissements pharmaceutiques autorisés. Dans ce cas, le Ministère a l’avantage de mettre à disposition son site web officiel (www.mspp.gouv.ht) pour consultation de la liste.

La vente de médicaments contrefaits est courant dans le pays notamment chez les établissements pharmaceutiques non autorisés ou encore et surtout les marchands ambulants.

Malgré les programmes de sensibilisation mis en œuvre par le Ministère, des membres de la population haïtienne s’adonnent toujours à l’achat de ces produits néfastes. C’est la raison pour laquelle le MSPP conseille plutôt à tous de s’approvisionner dans un établissement reconnu par l’État.

LIRE AUSSI

PressLakay