Le PM Ariel Henry appelle la population à travailler de concert avec la PNH pour arrêter les bandits

Ariel Henry, premier ministre Haïtien

Le PM Ariel Henry appelle la population à travailler de concert avec la PNH pour arrêter les bandits

Dans une adresse à la nation, à l’occasion de la fête de l’agriculture et du travail, ce lundi 1er mai 2023, le Premier ministre Ariel Henry a appelé la population à travailler main dans la main avec la PNH en vue d’arrêter les bandits afin qu’ils puissent répondre de leurs actes devant la justice. Parallèlement, il dit comprendre la colère de la population et félicite la PNH pour sa détermination.

Ariel Henry, premier ministre Haïtien
Ariel Henry, premier ministre Haïtien

C’est dans un contexte marqué par l’insécurité, les gangs qui terrorisent quotidiennement la population que le pays célèbre la fête de l’agriculture et du travail, ce 1er mai. En cette circonstance, le Chef du gouvernement a.i., Ariel Henry s’est adressé à la nation. Dans son discours, il a mis en garde la population contre le mouvement baptisé « Bwa Kale » entamé depuis quelques jours pour stopper les présumés bandits.

 » (…) Ce qui se passe dans le pays ne doit laisser persone indifférente. L’insécurité que nous vivons au quotidien est révoltante. Je comprends que vous voulez reprendre vos activités ; je comprends aussi que vous êtes fatigués de subir les violences des gangs armés ; cependant, ne laissez aucun « mauvais plan » vous mener à l’anarchie », a-t-il souligné.

Le pensionnaire de la Primature a encouragé le peuple haïtien à travailler de concert avec la PNH pour arrêter les présumés bandits et les conduits devant les autorités judiciaires pour qu’ils puissent répondre de leurs actes. D’un autre côté, il a souligné que son gouvernement travaille avec les partenaires locaux afin de rétablir une fois pour toute la sécurité dans le pays.

« Restez calme ! Comme c’est le cas dans la ville des Cayes, vous devez travailler main dans la main avec la PNH pour arrêter les présumés bandits et ainsi, les mener devant les autorités judiciaires. De notre côté, nous continuons à travailler avec les partenaires locaux afin de rétablir la sécurité dans le pays », a soutenu le PM.

Alors que le mouvement baptisé « Bwa Kale », entamé par la population, poursuit son chemin dans divers endroits de la région métropolitaine, ce sont plusieurs dizaines de présumés assaillants qui ont déjà fait les frais. Ces derniers ont été tués puis brûlés. Seulement hier, plusieurs d’entre eux ont été stoppés notamment à la Gônave, Petit-Goâve ainsi qu’à Miragoâne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :