Le PM Ariel Henry fait des promesses pour 2024 après une année saccagée par de crises multiples

Le PM Ariel Henry fait des promesses pour 2024 après une année saccagée par de crises multiples

Lors des salutations officielles, vendredi 15 et lundi 18 décembre derniers, des représentants du Corps diplomatique, des grands dignitaires de l’État et des prélats de la presse et du secteur privé des affaires, à la Villa d’accueil, à Musseau, le Premier Ministre, Ariel Henry a déclaré que 2024 sera l’année de la mémoire et de l’histoire d’histoire.

L’année 2023 s’achève donc dans la tourmente comme elle avait commencé et les promesses du gouvernement ne tardent pas à pleuvoir. C’est donc à l’occasion des salutations officielles, tenues à la Villa d’accueil, à Musseau, que le PM Ariel Henry a fait ses vœux pour l’année 2024 et promet qu’elle restera dans les annales du pays.

Tout d’abord, s’érigeant en pacifiste le chef du gouvernement s’est prononcé à la crise mondiale au nom de la nation haïtienne tout en souligant que le pays continuera à plaider sur la scène internationale en faveur de la paix et du dialogue visant à rétablir un ordre mondial.

Face à la situation sécuritaire qui sévit actuellement dans le pays et qui a mis à terre toute l’économie haïtienne, le locataire de la Primature a promis une intervention efficace, l’année prochaine, avec la venue de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMSS), approuvée par les Nations-Unies, dont le Kenya a décidé de prendre le leadership.

“Nous renouvelons notre gratitude au président Kenyan William Ruto et au peuple de ce pays d’Afrique de l’est pour son engagement à supporter notre pays qui fait face à cette crise sécuritaire. Nous remercions aussi les Nations-Unies en particulier le Secrétaire Général Antonio Guterres ainsi que le BINUH Pour leur accompagnement sans faille” a déclaré le PM.

Parallèlement, Ariel Henry dit espérer que le gouvernement et le secteur privé des affaires continueront à jouer un rôle déterminant dans le développement du pays. Il a souligné que les deux parties doivent continuer à œuvrer ensemble pour renforcer l’économie haïtienne.

Le neurochirurgien à la tête de la Primature a aussi promis d’améliorer la gouvernance et promouvoir la stabilité en mettant en place des réformes structurelles. Ce qui favorisera un climat favorable à l’investissement, à la création d’emplois et à la prospérité.

Évoquant la crise politique actuelle, le Premier Ministre se désole du fait que les acteurs politiques haïtiens n’ont pas pu, durant l’année, trouver un consensus national malgré l’entremise de la Communauté internationale à travers l’Organisation des Etats Américains (OEA) et du Groupe des Éminentes Personnalités de la CARICOM. Le chef du gouvernement a profité pour remercier ces organismes internationaux et dit espérer que l’année prochaine des avancées seront faites pour conduire le pays sur la bonne voie à savoir les élections.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay