« Le pouvoir exerce des pressions sur la juge d’instruction pour laisser Arnel Bélizaire à la prision », affirme Me Caleb Jean Baptiste

Décidément, l’ancien député Arnel Bélizaire arrêté le 30 novembre 2019 à l’entrée de la ville de Jacmel continuera à accroupir à la prison civile de la Croix-des-Bouquets suite au refus de la juge d’instruction Godelie Joseph de continuer à s’instruire du dossier en se deportant affirmant qu’il fait l’objet de nombreuses menaces.

Intervenu dans les médias cette semaine pour s’expliquer, Me Caleb Jean-Pierre, l’un des avocats d’Arnel Bélizaire a accusé le président Jovenel Moïse qui aurait exercé de fortes pressions sur la juge d’instruction Godelie Joseph pour laisser son client incarcéré à la prison.

« Effectivement le juge d’instruction a reçu de nombreuses menaces de la part de Jovenel Moïse qui est inculpé de son état. Ce dernier en tant qu’un criminel a tout fait pour provoquer la mort de l’ancien député Arnel Bélizaire à la prison. Mon client était arrêté injustement, tout juge d’instruction honnête qui instruit le dossier d’Arnel Bélizaire a le devoir de le libérer. Il a eu plusieurs raisons qui expliquent la décision de Me Godelie Joseph dont des menaces de la part du pouvoir en place. » A déclaré Me Caleb Jean-Pierre.

Plus loin, Me Caleb Jean-Pierre a invité le doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince Me Bernard Saint-Vil de désigner un nouveau juge d’instructeur pour mener les instructions ayant rapport à l’affaire d’Arnel Bélizaire, accusé de comploter contre la sûreté intérieure de l’État haïtien et la détention illégale d’armes à feu.

Selon ses dires, l’état de santé d’Arnel Bélizaire est détérioré sérieusement à la prison civile de la Croix-des-Bouquets suite à sa décision d’entamer une grève de faim pour dénoncer les mauvaises conditions de détention.

RICHEMOND Johnson

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay