Le Prix Nobel de physique 2023 décerné à Pierre Agostini, Ferenc Krausz et Anne L’Huillier

Le Prix Nobel de physique 2023 décerné à Pierre Agostini, Ferenc Krausz et Anne L'Huillier

Cette année, le Nobel de physique récompense le Français Pierre Agostini, la franco-suédoise Anne L’Huillier et l’austro-hongrois Ferenc Krausz pour leurs travaux sur les impulsions lasers très courtes.

Pour le Nobel de physique de cette année, les électrons sont à l’honneur. En effet, les chercheurs Pierre Agostini, Anne L’Huillier et Ferenc Krausz se sont vu décerner le prestigieux prix pour leurs travaux sur le déplacement des électrons à l’intérieur des atomes et des molécules. Ces derniers concernent des impulsions lumineuses, très courtes.

Pour expliquer l’importance des travaux menés par les trois chercheurs, l’Académie suédoise royale des sciences a révélé que les impulsions de l’ordre de l’attoseconde ont des applications en électronique et médecine. Elle précise que ces dernières peuvent notamment être utilisées pour identifier différentes molécules, par exemple dans les diagnostics médicaux.

« Une attoseconde est si courte qu’il y en a autant en une seconde qu’il y a eu de secondes depuis la naissance de l’univers » a écrit l’Académie sur son compte X (ancien Twitter).

À noter que le franco-suédoise Anne L’Huillie, cinquième femme détentrice du Nobel de physique, est professeur à l’Université de Lund, en Suède. L’autre Français de ce trio, Pierre Agostini, est désormais professeur à l’Ohio State University, aux États-Unis. Auparavant, il était chercheur au CEA Saclay jusqu’en 2002. Quant à l’austro-hongrois Ferenc Krausz, il est directeur de l’Institut Max Planck en Allemagne.

LIRE AUSSI

PressLakay