Le RNDDH dénonce la recrudescence des violences des gangs armés

Dans un communiqué publié, jeudi 13 juillet 2023, le RNDDH a dénoncé la recrudescence des violences perpétrées par les gangs armés. Au moins quarante (40) personnes ont été enlevées, soixante‑quinze (75) autres ont été assassinées, du 1er mai au 12 juillet 2023.

Malgré la justice expéditive entamée par la population, fatiguée de subir quotidiennement les violences perpétrées par les gangs armés, ces derniers ne chôment pas. En effet, durant le mois de mai et le début de ce mois de juillet, plusieurs enlèvements, assassinats et tentatives d’assassinat ont été enregistrés dans la région métropolitaine de Port-au-Prince et autres villes de province. C’est ce qu’a signalé le RNDDH, dans un communiqué, qui se dit préoccupé « par l’inertie des autorités étatiques face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays » ainsi que la montée en puissance du chef de gang Vitelhomme INNOCENT et de son gang armé Kraze Baryè.

Dans son communiqué rendu public, ce jeudi, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a donc alerté les autorités policières de la recrudescence des actes de violences à l’encontre des membres de la population. L’organisme de défense des droits humains a dressé une liste des enlèvements suivis de séquestration contre rançon, des assassinats et tentatives d’assassinats. Des actes attentatoires aux vies et aux biens enregistrés pour la période allant du 1er mai au 12 juillet 2023.

« Au moins quarante (40) personnes ont été enlevées, soixante‑quinze (75) autres, dont des policiers, ont été assassinées et plusieurs autres ont échappé à une tentative d’assassinat. » a écrit l’organisme de défense des droits humains.

Par ailleurs, le RNDDH recommande, entre autres, aux autorités au niveau de l’État de tout mettre en œuvre en vue de freiner la montée en puissance du bandit armé Vitelhomme INNOCENT qui, selon l’organisme, est protégé par le pouvoir en place. Il appelle aussi au démantèlement de tous les gangs armés du pays pour que soit rétabli dans le pays un climat de sécurité.

Related posts

Crise au sein de la PNH: la syndicaliste Yanick Joseph exhorte les autorités à l’action pour éviter une rébellion policière

Force multinationale : le responsable du RNDDH Pierre Espérance met en évidence l’ignorance des Haïtiens

La liste complète du gouvernement de Garry Conille