Les médias Suisses à la recherche de la prétendue maîtresse de Vladimir Poutine

0 56

La presse suisse au cours du week-end s’est concentrée sur le sort de la prétendue maîtresse du président russe Vladimir Poutine qui, selon la rumeur, se cacherait dans la nation alpine. Les oligarques russes nouvellement sanctionnés, qui auraient résidé en Suisse, étaient un autre point central.

Agence presslakay
Agence presslakay

Les autorités suisses ont finalement pesé sur la question de savoir si l’amant supposé de Vladimir Poutine se trouve vraiment en Suisse, affirmant qu’il n’y a aucune indication que ce soit le cas. Le Département fédéral de justice et police a déclaré qu’il n’a aucune indication de la présence de cette personne en Suisse.

La petite amie présumée du président Russe, Vladimir Poutine , Alina Kabaeva, ancienne championne olympique de gymnastique rythmique a attiré l’attention de la presse suisse et internationale en 2015, lorsqu’elle aurait donné naissance à une fille dans la ville italophone de Lugano, dans le canton du Tessin. Vladimir Poutine était largement considéré comme le père de l’enfant, bien que son porte-parole l’ait nié à l’époque.

La Suisse est une sorte de point d’entrée, comme d’autres endroits, pour la Russie dans le monde occidental. Il y a le commerce des matières premières, il y a les 200 milliards que les Russes auraient investis dans la place financière suisse. Qu’elle soit justifiée ou non, cela renforcerait bien sûr cette impression que la Suisse est un lieu de refuge pour toutes sortes de personnes.

Lundi, la ministre de la Justice Karin Keller-Sutter avait déclaré qu’aucune des personnes sanctionnées en raison de l’invasion russe de l’Ukraine ne se trouvait en Suisse. Mais cette déclaration est devenue obsolète puisque 206 noms ont été ajoutés à la liste mercredi, dont des oligarques et des hommes d’affaires éminents de Russie et de son allié biélorusse.

Avec la montée de l’unilatéralisme dans la politique mondiale, la Suisse a de plus en plus de mal à interpréter sa neutralité. Dans une allocution spéciale à la Suisse samedi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté le pays à réprimer les oligarques russes, arguant qu’ils aident à financer la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

Robinson JEROME

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More