Les sièges criminels et correctionnels lancés au CERMICOL

Les sièges criminels et correctionnels lancés au CERMICOL

Sous l’initiative du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) et du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), les sièges criminels et correctionnels ont été lancés au CERMICOL, mardi 31 octobre 2023.

L’un des problèmes qui rend dysfonctionnel et non adapté le système judiciaire haïtien est la détention préventive prolongée. Dans les centres carcéraux à travers le pays, des citoyens y sont envoyés pour la moindre infraction et y demeurent pendant longtemps sans être passés par-devant leur juge. Au Centre de Rééducation des Mineurs en Conflit avec la Loi (CERMICOL) à Delmas 33, cette situation persiste. Ce qui fait que cette prison civile pour mineur est surpeuplée avec un taux d’occupation dépassant les 350%, d’après ce qu’a avancé l’expert indépendant des Nations- Unies sur la situation des droits de l’homme en Haïti, William O’Neill, lors de sa visite dans le pays.

Afin d’y remédier, les sièges criminels et correctionnels ont été initié au CERMICOL, mardi. Ils sont décidés par le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, et le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire. Pour lancer l’initiative, des audiences publiques correctionnelles spéciales ont eu lieu dans le centre carcéral. Le Doyen du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me. Bernard ST VIL, qui faisait office du juge de siège ; des Représentants du MJSP, notamment le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me. Edler GUILLAUME ; un greffier ; un huissier et un Conseil de La Défense étaient sur place pour constituer un Tribunal où trois affaires ont été entendus.

À travers cette initiative, des audiences publiques correctionnelles spéciales et des assises criminelles sans assistance de jury se tiendront non seulement au Centre de Rééducation des Mineurs en Conflit avec la Loi mais également dans toutes les autres prisons civiles étendues sur tout le territoire national. Elle prendra fin la dernière semaine du mois de janvier 2024.

À noter qu’au cours de la semaine écoulée, des acteurs importants du système judiciaires haïtien ont rendu des visites dans plusieurs centres carcéraux du pays dont le Pénitencier National et le CERMICOL. Une démarche qu’ils avaient menée afin de s’enquérir de la situation de surpopulation qui règne actuellement dans les prisons haïtiennes. Donc, le processus de décongestionnement des cellules s’impose et la Titulaire du MJSP, Me. Emmelie PROPHÈTE-MILCE et le Président du CSPJ, Me Jean-Joseph LEBRUN appui cette démarche qui, selon eux, constitue un pas important vers la réforme du système judiciaire haïtien.

LIRE AUSSI

PressLakay