Les stratagèmes utilisés par Youri Latortue pour détourner plusieurs millions de gourdes du trésor public, selon l’ULCC

Youri Latortue

Dans un rapport d’enquête publié le 3 mars 2023, l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) a indexé l’ancien sénateur Youri Latortue dans des actes de corruption. D’après l’institution, l’ancien parlementaire a détourné, par l’intermédiaire de sa mère, Carmen Immacula CANTAVE, plusieurs millions de gourdes des caisses de l’État au profit de son intérêt.

Youri Latortue
Youri Latortue, chef du parti AAA

Dans son rapport d’enquête, l’ULCC révèle que l’ancien sénateur avait engagé sa mère comme contractuelle au poste de coordinatrice de son bureau au Sénat, depuis octobre 2017. Cependant, toujours selon l’ULCC, la mère du parlementaire n’avait répondu à aucune des exigences requises pour occuper le poste vu son âge avancé et son profil professionnel. Cela ne l’empêchait pas de percevoir un salaire mensuel de 350 000 gourdes qui est plus élevé que celui d’un sénateur (121 000 gdes).

D’après l’ULCC, durant la période que madame Carmen Immacula CANTAVE fût affectée au poste de coordinatrice du bureau de son fils parlementaire, elle a perçu un total de 9 chèques. L’Unité de Lutte Contre la Corruption révèle que huit de ces chèques ont été déposés sur le compte bancaire personnel de l’homme fort de l’Artibonite. Le dernier chèque a été déposé sur le compte bancaire d’une compagnie de sécurité dont il est l’un des principaux actionnaires.

En plus de son salaire, la mère de l’ancien sénateur recevait des chèques pour motifs de per diem en raison de quatre voyages effectués respectivement en Floride, au Canada, au Vietnam et à Nice/France. Ceux-ci totalisent 1 066 007, 50 gourdes. Par contre, l’institution révèle qu’aucun de ces voyages n’a été effectué parce que la concernée n’avait plus laissé le pays depuis mai 2014. Pour l’ULCC, il s’agit d’un autre stratagème mis en place par l’ex sénateur pour détourner les ressources du pays.

Indéxé dans ce rapport d’enquête très révélateur de l’ULCC, l’ancien président du Sénat, Youri Latortue devra répondre aux accusations faites à son encontre. Prise illégale d’intérêt et détournement de fonds publics, tels sont les faits pour lesquels il est accusé par l’Unité de Lutte Contre la Corruption qui se réfère aux articles 5.4 et 5.13 de la loi du 12 mars 2014 portant prévention et répression des cas de corruption.

LIRE AUSSI

PressLakay