Lettre ouverte au Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Monsieur Rockefeller VINCENT

0 43

Port-au-Prince, le lundi 8 février 2021

En ses bureaux.-

Monsieur le Ministre,

Suite à votre interview, le lundi 8 février 2021, au journal « Premye Okazyon » de Radio Télé Caraïbes, le Parti Konstwi Lavi (PKL) a dȗ lamentablement prendre acte de vos insolents propos tenus à l’égard de l’opposition politique haïtienne et, portant même préjudices à tous les Partis politiques qui dénoncent les agissements antidémocratiques et dictatoriaux de votre Président de facto, Jovenel Moise. Pire, vous vous êtes donné, ce matin-là, l’indécente liberté de déclarer publiquement aux micros de Guerrier Dieuseul et de Pierre Renel René : « opozisyon politik sa-a, se vòlò ase ki ladan-n ».

Monsieur le Ministre,

Enregistré légalement au Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique le 26 décembre 2017 sous le leadership à l’époque du Ministre Heidi FORTUNE, et Reconnu officiellement le 25 juin 2019, soit deux (2) années après de durs travaux de terrain, toujours par cette même institution placée à ce moment sous la tutelle du Ministre Jean Roudy ALY, le Parti Konstwi LAVI (PKL) veut vous signaler s’il était constitué, lui-même, d’une ‘’bande de voleurs’’ la direction Juridique de votre Ministère ne donnerait pas avis favorables à ses dossiers qui ont parcouru les voies légalement tracées par l’Etat haïtien et satisfait les exigences faites par la Loi sur la Formation, le Fonctionnement et le Financement des partis politiques, promulguée le 16 janvier 2014 au Journal Le Moniteur.

Monsieur le Ministre,

Le Parti Konstwi Lavi (PKL) tient également à vous informer que l’opposition renferme des dizaines de partis politiques, autant que lui, enregistrés et reconnus par le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) dont vous avez l’insigne honneur de diriger depuis quelques mois. De ce fait, vous devriez maitriser le cadre légal du Ministère et comprendre le bien-fondé des différentes directions techniques le constituant, notamment la direction des affaires juridiques dont vous êtes en train de salir l’image à travers votre déclaration désobligeante. Seriez-vous en train de dire à la société que votre direction juridique légalise et reconnait des bandes de voleurs ? Mieux appréhender les relations que devrait développer le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique avec tous les partis politiques reconnus du pays semblent être une nécessité et une impérieuse urgence pour vous, en qualité de Ministre.

Monsieur le Ministre,

Le Parti Konstwi Lavi (PKL) estime important d’attirer votre attention sur l’existence d’un texte de loi (Loi sur la Formation, le Fonctionnement et le Financement des partis politiques promulguée le 16 janvier 2014) dont sont astreints tous les partis politiques du pays et dont le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique est chargé de veiller à son application stricte et à son respect. N’êtes-vous pas au courant, Monsieur le Ministre ?

Monsieur le Ministre,

Les partis politiques, dans toutes sociétés démocratiques, ont le droit de s’opposer sans contraintes au pouvoir en place, critiquer et contester publiquement les mauvaises mesures politiques adoptées par le gouvernement en exercice; droit garanti en Haïti par la constitution de 1987, amendée le 9 mai 2011, les lois de République, les instruments internationaux signés par Haïti et ratifiés par le Parlement (tels que : La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966, la Convention interaméricaine des droits de l’Homme du 2 novembre 1969…).

Monsieur le Ministre,

Vos propos légers, malvenus et malencontreux aux micros de Guerrier Dieuseul et Pierre Renel René sur Radio Télé Caraïbes FM, stigmatisent, discriminent, indignent, choquent et secouent profondément les dirigeants, membres et sympathisants du Parti Konstwi Lavi (PKL), et constituent véritablement une atteinte grave à la démocratie, à l’Etat de droit, à la dignité humaine, et justifie les nombreux propos anticipatifs de plus d’un annonçant la velléité de votre équipe de replonger le pays dans la dictature. Essayer de saper les avancées et acquis démocratiques post-1986, facilitera très difficilement votre rêve ‘’macoutique’’.

Monsieur le Ministre,

En tant que garde des sceaux de la République, vous êtes de préférence chargé de veiller à l’application de la politique pénale du Pouvoir Exécutif au sein du Pouvoir judiciaire et de son exécution à travers les parquets des 18 juridictions, repartis dans les dix(10) départements du pays. A cet effet, le ‘’VOL’’, ne fait-il pas partie des infractions incriminées par la politique pénale de votre gouvernement? Sachez que, Monsieur le Ministre, les articles 324 à 333 traitant des différents types de vols qualifiés d’infractions par le code pénal haïtien sont réprimés ou sanctionnés sévèrement, et avec des peines bien définies, voire proportionnelles. Pourquoi, donc, contentiez-vous de faire des accusations farfelues, sans preuves, contre les dirigeants des partis politiques de l’opposition le lundi 8 février dernier ? Prônez-vous l’impunité ?

Monsieur le Ministre,

Etes-vous conscient, à travers vos vilaines accusations, avoir porté de graves préjudices aux partis politiques et leaders de l’opposition, notamment au Parti Konstwi Lavi (PKL) ? Ce jeune parti politique, de seulement quatre (4) années d’existence, structurée, bien administrée, avec une vision progressiste axée sur une position idéologique de centre droit, vous invite non seulement á retourner sur vos déclarations accusatoires et diffamatoires tenues aux Micros de Guerrier Dieuseul et de Pierre Renel René; mais aussi, vous exige des excuses publiques á tous les partis politiques de l’opposition, notamment à son égard, comme parti politique de l’opposition également. Et, ceci doit se faire dans 72 heures au maximum, au même journal, sur la même station de radio et aux micros des mêmes journalistes susmentionnés.

Monsieur le Ministre de la Justice,

Faute par vous d’obtempérer et de faire preuve de grandeur d’âme et de respect des droits de la personne et des Partis politiques légaux du pays, le Parti Konstwi Lavi (PKL) fera ce que de droit, et des preuves de vos accusations publiques vous seront exigées par devant les tribunaux compétents de la République, car vous serez cité pour délit de diffamation sous fond d’un plan politique de l’Exécutif visant l’assassinat moral et physique des membres et des leaders de l’opposition politique haïtienne.

Veillez, malgré vos œuvres anarchiques dans la Cité de Dessalines, le Parti Konstwi Lavi (PKL) garde l’espoir, Monsieur le Ministre, que vous allez vous ressaisir; et du coup vous invite á croire dans ses profonds respects pour la personnalité de votre noble fonction de Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, sur la Terre de la Première République noire et indépendante du monde.

Pour le Bureau Exécutif du Parti Konstwi Lavi (PKL) :

…………………………
Dr Harrisson ERNEST Président

NB.- Pour notification : (509) 3401-6837/ 3129-5679/ 3456-9464

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More