L’ex DG de la PNH, Léon Charles, ambassadeur d’Haïti à l’OEA, une mauvaise image pour le pays.

Léon Charles, ex directeur général de la police nationale d'Haïti

Ce mercredi 1er février 2023, à entendre le discours de l’Ambassadeur d’Haïti , Léon Charles à la session ordinaire de l’OEA , l’image du pays est très mal projetée à l’étranger.

Léon Charles, ex directeur général de la police nationale d'Haïti
Léon Charles, ex directeur général de la police nationale d’Haïti, ambassadeur d’Haïti à l’OEA

Léon Charles peut être appelé l’homme des grands échecs. En 2004, nommé Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, il a échoué piteusement dans sa mission, spécialement lors de l’application de l’Opération Bagdad.
En recompense de ses erreurs, il a obtenu le poste d’Ambassadeur d’Haïti à l’OEA.

En 2018, Léon Charles a été reconduit au poste du Directeur Général de la PNH, son échec était encore plus crucial avec des opérations totalement mal préparées. Par exemple, le 12 mars 2021, on a conduit une opération au village de Dieu pour démanteler les gangs de Izo. Résultat: 5 policiers tués et un blindé incendié.

Le pire de cette opération, mêmes les cadavres des policiers n’étaient pas récupérés et les bandits ont déchiqueté les corps des policiers comme des animaux hachés à l’abattoir. La Police a tout simplement récupéré les carcasses du blindé et les parents jusqu’à présent n’ont pas eu les corps de leurs enfants pour chanter leurs funérailles.

C’est sur la direction de Léon Charles que les bandits ont pu lancer la Fédération des Gangs armés en Haïti, G9 en fanmi et alliés. Avec lui, le kidnapping devient une entreprise florissante dans le pays.

En juin 2021, les bandits ont imposé un blocus à l’entrée Sud de la Capitale d’Haïti et commis des assassinats, des kidnappings, des viols et des vols.

Le dernier coup de la série, le 7 juillet 2021, le Président de la République, Jovenel Moïse a été assassiné en sa résidence privée, à Pèlerin 5.

Fort de tout cela, malgré toute la population attendait l’arrestation de Léon Charles comme présumé coupable dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse, en récompense, il a été reconduit Ambassadeur d’Haïti à l’OEA, un siège qu’il occupe à nos jours.

C’est à ce titre, le mercredi 1er février 2023, lors de la session ordinaire de l’OEA, il a fait un discours dont nous allons vous présenter un extrait.

Il a mentionné que l’accord du 21 décembre 2022 est le fruit d’un consensus large entre les acteurs politiques haïtiens pour résoudre la crise haïtienne. Il a présenté aussi les grandes lignes de cet accord.

Il a réitéré la demande d’appui du gouvernement Ariel Henry à la communauté internationale pour le déploiement d’une force d’intervention étrangère dans le pays pour combattre les gangs armés qui tuent, pillent, violent et volent la population.

Il a dit que la résidence privée du PM Ariel Henry a été l’objet d’attaque des bandits lors du soulèvement des policiers après le drame de Liancourt.

À l’arrivée du PM Ariel Henry à l’aéroport international Toussaint Louverture après sa participation en Argentine au sommet de la CELAC, l’aéroport a été pris d’assaut.

Il a révélé aussi dans son discours la destruction du Sous commissariat de Pernier par un chef de Gang.

Jamais, dans son discours, l’ambassadeur Léon Charles n’a fait mention de l’état d’avancement de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel, alors qu’il était le DG de la PNH à l’époque.

Il a précisé que les derniers rapports de BINUH du 24 janvier 2023 a fait mention de 2000 homicides volontaires.

Le diplomate a dit clairement que l’HCT est favorable à l’intervention d’une force étrangère dans le pays.

En conclusion, l’ambassadeur d’Haïti à l’OEA a déclaré que : ” la maison haïtienne est en flamme, la famille haïtienne est en danger. Le peuple haïtien vous dit un grand merci pour les sauts d’eau que vous avez bien voulu apporter pour éteindre ces flammes ravageuses, mais il nous faut des camions d’incendie à profusion pour finalement arriver à bout.

Donc, on ne trouve aucune fierté dans la représentation diplomatique d’Haïti ces derniers temps, alors que nos ancêtres ont laissé des traces indélébiles, sans vouloir mentionner le nom d’Emile St Lot qui a fait l’office de Secrétaire – rapporteur du comité de rédaction de la Déclaration Universelle des droits de l’homme de la charte des Nations-Unies.

Ulysse Jean Chenet

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay