L’inauguration du canal sur la rivière Massacre repoussée à une date ultérieure

L’inauguration du canal sur la rivière Massacre repoussée à une date ultérieure

Alors qu’elle avait été fixée pour le 18 novembre prochain, date qui commémore la bataille de Vertières, l’inauguration du canal d’irrigation sur la rivière Massacre à Ouanaminthe, a été repoussée. C’est ce qu’a annoncé l’ancien ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Edwin Paraison.

Devenue désormais un symbole de souveraineté voire plus, une fierté nationale, le canal en construction sur le fleuve frontalier continue à faire couler beaucoup d’encre dans la presse Haïtienne de même que de l’autre côté de la frontière. Si les travaux semblent se poursuivre avec les ingénieurs, les techniciens, les ouvriers et les volontaires, dans une harmonie sans borne, toutefois, le projet qui était bien partie à être inauguré au milieu de ce mois, soit le 18 novembre prochain, n’arrivera pas à terme au délai imparti.

En effet, d’après l’ancien titulaire du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger, Edwin Paraison, qui s’est davantage impliqué dans la construction du canal devant permettre d’irriguer 3.000 hectares de la plaine de Maribahoux afin de relancer l’agriculture dans le Nord-Est du pays, ce projet sera retardé.

“Contrairement à ce qui a été annoncé, les travaux en cours ne permettent pas l’inauguration du canal ce 18 novembre prochain. Il n’y a encore de date”, a-t-il fait savoir.

Avec les pluies qui se sont abattues sur la commune, en fin d’octobre dernier, ce qui avait met en crue la rivière, celle-ci avait affecté les travaux à plusieurs reprises. Elle avait tendance d’endommager l’embouchure du canal.

Par ailleurs, M. Paraison qui, à un moment donné, avait recommandé au gouvernement de facto en Haïti de recourir à un arbitrage international dans le dossier de la rivière Massacre qui a engendré le conflit diplomatique avec la République voisine, a souligné que des activités sont toujours prévues dans la commune à la date qui ramène les 220 ans de la Bataille de Vertières.

“Quoi qu’il en soit plusieurs activités commémoratives sont prévues et surtout une grande campagne de reboisement” a écrit sur son compte X (ancien Twitter) le consultant sur les relations Haïtiano-Dominicaine et Fondateur-Directeur exécutif de la fondation Zile.

LIRE AUSSI

PressLakay