L’insécurité étend son ombre sur Port-au-Prince, 7 policiers tués en seulement 4 jours

 

La PNH ne cesse de compter des victimes dans ses rangs. Des bandits à moto ont attaqué, à hauteur de Delmas 12, l’inspecteur  MICHEL vital, 48 ans, affectés à la Direction de la police routière (DCPR). L’inspecteur qui était abord d’une camionnette a été atteint de plus d’une dizaine de projectiles, selon le porte-parole adjoint de la police nationale d’Haiti.

Gary Desrosiers a par ailleurs confirmé la découverte de deux cadavres par les responsables du commissariat de la commune de Carrefour dans la nuit de jeudi 24 à vendredi 25 Janvier. Parmi ces corps sans vie, figure celui du policier Albattre Sainton Galil, criblé de balles. Âgé de 27 ans,  ce dernier  était un agent 1, affecté à la police frontalière, issu de la 28ème promotion de la PNH .

« ce dernier meurtre porte le chiffre à 7 agents en total  assassinés en moins de 4 jours, confie une source policière à l’agence.

La direction centrale de la Police Judiciaire a déjà diligenté une enquête afin de determiner les causes entourant ces crimes a indiqué le porte-parole adjoint de la Police Nationale d’Haïti, l’inspecteur Garry Desrosiers.

En réaction, des Port-au-Princiens se disent sidérer par ce climat d’insécurité. Ils appellent la Police à prendre des dispositions pour faire revenir la paix dans la capitale.

 

Banacheca Pierre

LIRE AUSSI

PressLakay