L’ONU octroie 12 millions de dollars à Haïti pour l’aide humanitaire

L’ONU octroie 12 millions de dollars à Haïti pour l’aide humanitaire

L’ONU a alloué 12 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence pour aider les Haïtiens affectés par les violences qui ont éclaté depuis plus d’un mois dans la capitale.

Alors que le pays notamment la région métropolitaine continue à faire face à la dégradation de la situation sécuritaire, les Haïtiens sont davantage touchés par l’insécurité alimentaire et d’autres crises qui découlent des violences perpétrées quotidiennement. Pour faire face à cette situation alarmante, le Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU, Martin Griffiths a décaissé 12 millions de son fond d’urgence pour subvenir aux besoins les plus urgentes des personnes affectées.

“Les fonds serviront à fournir de la nourriture, de l’eau, une protection, des soins de santé, un assainissement et un soutien en matière d’hygiène aux personnes déplacées et aux communautés d’accueil de Port-au-Prince et du département de l’Artibonite” a précisé le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric.

En effet, depuis que les violences ont éclaté dans l’aire métropolitaine, plusieurs dizaines de personnes ont été contraintes d’abandonner leurs domiciles pour se réfugier dans des centres d’hébergements provisoires. La plupart d’entre elles ont donc été dépouillées de tous ce qu’elles possédaient. C’est la raison pour laquelle l’organisation mondiale avait sollicité une aide humanitaire à Haïti à hauteur de 674 millions de dollars.

“Nous avons octroyé l’argent parce que ce plan de réponse humanitaire n’est jusque-là financé à hauteur de 6,6%. Ce qui signifie que nous avons reçu seulement 45 millions de dollars sur les 674 millions demandés” a indiqué le porte-parole.

Pendant que le pays continue à plonger dans le chaos ou des centres hospitaliers et des pharmacies sont vandalisés puis incendiés dans la zone métropolitaine, trois femmes et enfants sur quatre n’ont pas accès aux services essentiels de santé publique et de nutrition à Port-au-Prince, selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Chaque jour qui passe sans qu’une solution ne soit trouvée à la crise multidimensionnelle haïtienne, davantage de ménages sont menacés par la faim. Les derniers chiffres avancés par la Programme Alimentaire Mondial (PAM) fait état d’une personne sur deux dans le pays qui demeure affectée par la famine.

LIRE AUSSI

PressLakay