L’OPC dénonce l’agression physique sur la personne de Nobert Noncent au siège du TPI

L’OPC dénonce l’agression physique sur la personne de Nobert Noncent au siège du TPI

Dans une note rendue publique ce vendredi 03 novembre 2023, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a dénoncé l’agression physique sur la personne de Nobert Noncent, alias Dizay, lundi 30 octobre dernier, alors que ce dernier réclamait un bon fonctionnement du système judiciaire en Haïti.

Lundi 30 octobre dernier, des policiers affectés à la sécurité du Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Elder Guillaume, ont bousculé, bastonné et giflé, le militant politique Nobert Noncent alias Dizay. Ce dernier protestait devant le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince contre le mauvais fonctionnement de la justice. Dans une vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux, on pouvait voir le protestataire se faire rosser alors qu’il criait en présence même du Chef du Parquet. Un acte qui a soulevé l’indignation de plus d’un dont l’Office de la Protection du Citoyen.

La structure dirigée par Renan Hedouville a dénoncé cet acte qui, selon elle, constitue une violation des principes généraux en matière de droits humains, notamment l’article 5 (Paragraphe 1) de la convention américaine relative aux droits de l’homme, a-t-elle cité, qui stipule que “Toute personne a droit au respect de son intégrité physique, psychique et morale”.

Parallèlement, l’OPC a réitéré son engagement à lutter en faveur de la défense des droits humains partout dans le pays. De ce fait, l’organisme a sollicité vivement l’ouverture d’une enquête afin de déterminer les circonstances de cet incident jugé “scandaleux” par plus d’un.

LIRE AUSSI

PressLakay