L’organisation Kri Fanm Ayiti déplore les violences armées à Mariani

Guerlyne RESIDOR défenseure des droits de l'homme

L’organisation Kri Fanm Ayiti (KRIFA) déplore les violences perpétrées par les gangs armés dans la région métropolitaine principalement à Mariani, une localité de la commune de Carrefour.

Depuis plusieurs semaines, des individus lourdement armés ont pris d’assaut la localité de Mariani. Bien que les forces de l’ordre ont renforcé leurs dispositifs de sécurité dans la zone, cela n’empêche pas aux bandits criminels de continuer à terrorisé la population locale. Face à cette situation des personnalités de la société civile se disent déplorer cet état de fait et appellent les autorités concernées à prendre leurs responsabilités.

Guerlyne Résidor, Directrice éxécutive de l’organisation Kri Fanm Ayiti (KRIFA) a joint sa voix à celle des autres pour dénoncer l’aggravation de la crise sécuritaire dans la localité qui se situe dans la commune de Carrefour.

“On peut dire que la situation est tout à fait déplorable. Nous n’avons plus son contrôle. Même l’État qui doit garantir la sécurité se montre impuissant face à ce qui se passe actuellement à Mariani, la commune où nous évoluons.” a déploré Me Guerlyne Résidor, l’éventuelle conseillère pour le poste de la représentante du secteur des droits humains au CSPJ.

“Nous regardons avec peine des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux qui témoignent les violences perpétrées par les assaillants dans toute la commune désormais assiégée. Des gens meurent, des femmes se font violées à Carrefour” a-t-elle poursuivi tout en estimant porter les revendications de ces dernières

Par ailleurs, Mme. Résidor a appelé les autorités concernées à agir au plus vite en mettant en œuvre des stratégies visant à rétablir la sécurité dans la commune. Ce qui permettra à la population de vaquer librement à ses occupations quotidiennes.

LIRE AUSSI

PressLakay