Lutte contre la corruption : le PM Garry annonce des mesures pour assainir l’administration publique

Lutte contre la corruption : le PM Garry annonce des mesures pour assainir l'administration publique

Lors d’une conférence de presse, ce jeudi 20 juin 2024, le chef du gouvernement, Dr Garry Conille a annoncé la mise en application de certaines mesures pour lutter contre la corruption qui gangrène l’administration publique.

L’insécurité et la corruption demeure les deux principales entités contres lesquelles Dr Garry Conille entend livrer bataille durant son passage comme locataire de la Primature. Si la crise sécuritaire beaucoup plus urgente demande d’avantagede temps notamment avec l’arrivée de la force multinationale ; la corruption, quant à elle, qui gangrène l’administration publique est un fléau contre lequel le nouveau gouvernement semble ne va pas tarder à combattre.

En effet, lors d’une conférence de presse, jeudi, le titulaire de la Primature, Dr Garry Conille a annoncé que des dispositions sont prises afin d’assainir les institutions de l’Etat, lutter contre la corruption et l’impunité dans l’Administration publique haïtienne.

“Environ 30% des membres du personnel de l’administration publique continuent de recevoir leur paiement alors qu’ils ne remplissent pas leurs fonctions.” a-t-il fait savoir soulignant que tous les fonctionnaires qui ne se rendent pas sur leur lieu de travail seront révoqués.“Cette pratique doit cesser” a-t-il martelé.

Depuis la prise de fonction de l’ancien fonctionnaire des Nations Unies comme chef du gouvernement, la lutte contre la corruption redevient au premier plan après, bien sûr, la crise sécuritaire qui sévit actuellement dans la région métropolitaine ainsi que dans d’autres villes de province.

S’affichant comme un ennemi farouche de ce fléau qui gangrène l’administration publique, des organisations de la société civile ainsi que des personnalités haïtiennes ne se privent pas de faire des recommandations au Premier ministre. Engagé comme il veut se le montrer, ce dernier arrivera-t-il à mettre un frein aux pratiques liées à la corruption dans les affaires courantes ? C’est la question que plus d’un se posent.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay