Marche contre les brutalités policières : l’OPC exprime sa solidarité envers les journalistes et sollicite l’intervention de l’IGPNH.

0 61

l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), dans un communiqué publié 24 heures après la marche des journalistes à la capitale, a renouvellé sa solidarité envers les journalistes et sollicite l’intervention de l’IGPNH, des autorités judiciaires afin de faire la lumière sur les cas des exactions dont sont victimes plusieurs travailleurs de la presse.

L’institution indépendante des droits humains informe qu’une plainte formelle a été déposée au bureau du protecteur du citoyen par une délégation de journalistes le jeudi 28 janvier, dans le cadre de la marche des membres de la la presse pour protester contre les brutalités policières dont sont victimes plusieurs d’entre eux en période de troubles politiques.

La liberté d’expression et la liberté de la presse sont des principes universels en droits de l’homme et en démocratie et des valeurs inscrites dans la législation haïtienne et dans de nombreux instruments internationaux de protection des droits de l’homme, a martelé l’OPC.

L’OPC exhorte les Policiers à respecter et à garantir la liberté d’expression et la liberté de la presse. Le protecteur du citoyen invite l’inspection générale de la PNH et les autorités judiciaires à faire la lumière sur les cas des exactions commises sur les journalistes dans le cadre de l’exercice de leur profession qui doit toujours s’articuler autour des principes généraux de droits humains notamment la protection des catégories vulnérables, la tolérance, la véracité des faits etc.

Rappelons que les travailleurs de la presse ont foulé le macadam hier jeudi 28 janvier, pour dénoncer les brutalités policières dont sont victimes plusieurs d’entre eux lors des dernières manifestations anti-gouvernementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More