Mario Antonio Palacios sera déporté vers la Colombie le 3 janvier, informe Claude Joseph

0 17

Accusé dans le dossier de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, le Colombien Mario Antonio Palacios arrêté en Jamaïque ne sera pas extradé vers Haïti comme l’avait demandé le gouvernement haïtien. C’est du moins ce que l’ancien chancelier haïtien, Claude Joseph a indiqué.

« Mario Antonio Palacios ne sera pas transféré à Port-au-Prince et sera déporté vers la Colombie le 3 janvier. Le gouvernement haïtien n’a pas fourni de preuves suffisantes pour établir l’implication du mercenaire dans l’assassinat du président Jovenel Moïse », informe t-il.

 » C’est un coup dur porté à l’enquête. Malheureusement, aucun suivi n’a été effectué par l’actuelle équipe alors que les autorités colombiennes m’avaient assuré de leur coopération. Il n’y a aucune volonté politique pour faire avancer l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse », a ajouté l’ancien ministre des affaires étrangères et des Cultes.

Par ailleurs, quant à Samir Handal, le gouvernement informe avoir fourni les documents exigés par la Turquie en vue de son extradition, lui aussi accusé dans le meurtre de Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More