Martine Moïse , Voix discordante de l’assassinat de Jovenel Moïse

0 330
Subscribe to our newsletter

Bléssée lors de l’attaque perpétrée sur le Président Jovenel Moïse dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, l’ex première dame Martine Moïse reste le témoin oculaire de l’assassinat. Elle a donc assisté durant cette nuit funeste au déroulement des faits et actions. Au point que les premiers éléments font croire qu’elle a reçu trois projectiles au niveau des fesses, de la hanche et de son bras droit. Pour sa survie, Martine Moïse a été transportée dans un hôpital de la capitale Haïtienne ensuite aux États-Unis, en Floride. Depuis, rares sont les gestes et déclarations de la veuve pouvant rassurer la population sur ce qui s’est passé réellement à Pèlerin 5 cette nuit.

Alors qu’elle était à l’hôpital, en train de subir une opération chirurgicale, Martine Moïse a délivré un premier message vocale à l’endroit de Monsieur tout le monde. Non essoufflée, encore moins non tremblante, la voix de la Dame ainsi que le message ne rassurent que les lourds-esprit. Et l’ex premier ministre ai, Claude Joseph lors d’un point de presse a rapporté qu’il a maintes fois parlé avec Martine Moïse après son opération« j’ai été honoré d’avoir été la première personne qu’elle a appelé pour me dire qu’elle était en forme, que je n’ai pas besoin de m’inquiéter», dit-il.

10 jours après l’assassinat de Jovenel Moïse , l’homme à côté duquel elle a vécu 25 ans, Martine Moïse est de retour en Haïti pour mieux organiser les funérailles de son mari. Cheveux moitié rasés, bandage en main, son retour au pays a soudainement soulevé des débats. Elle a reçu un projectile au niveau des fesses, comment arrive t-elle a se rétablir aussi rapide? Telle fait partie du lot des questions encore des questions tendues depuis cette histoire. Des incompréhensions au sein de la population sur cette affaire. Le doute se plane.

Tous les regards sont rivés sur les révélations de Martine Moïse, car elle seule a pu vivre une telle tragédie. L’ex-première dame était la seule personne qui pouvait aider la justice à faire la lumière sur ce crime odieux. Personne n’en doute. Mais sa récente déclaration dans la presse Américaine au micro de The New York Times a tout mis en question. Sinon, de la confusion totale.

Réagissant sur la nuit du drame, elle avance que : « La seule chose que j’ai vue avant qu’ils le tuent, ce sont leurs bottes. Puis j’ai fermé les yeux, et je n’ai rien vu d’autre. Elle poursuit en disant qu’elle a écouté pendant qu’ils saccageaient la pièce, cherchant méthodiquement quelque chose dans les dossiers de son mari. « ‘Ce n’est pas ça. Ce n’est pas ça », se souvient-elle qu’ils disaient en espagnol, encore et encore. Puis finalement : « ‘C’est ça.' »Les tueurs sont sortis. L’un d’eux lui a marché sur les pieds. Un autre a agité une lampe de poche dans ses yeux, apparemment pour vérifier si elle était encore en vie. Telle est la déclaration de Martine Moïse à « The New York Times »

Cette déclaration, jugée déconcertante et discordante, a suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux. Certains estiment que l’ex-première dame insulte des gens. D’autres, plus maladroits que modérés, avancent qu’elle semble avoir peur de dévoiler certaines choses.

Par ailleurs, lors de cette même entrevue accordée à The New York Times, Martine Moïse dévoile son ambition de se porter candidate à la Présidence dans les prochaines élections. D’autres questions importantes, comment arrive t-il que Mme Moïse soit plus intéressée à sa candidature qu’à la justice qui soit rendue à son mari?

Et si Martine Moïse a été manipulée par ces hommes ? Et si Martine Moïse a peur que certains dossiers se dévoilent. Et s’ils ont déclaré que son seul atout est de se porter candidate ?

Pourquoi Martine Moïse n’est pas encore auditionnée par la justice Haïtienne, puisqu’elle est la témoin oculaire de ce drame ? Une histoire tragique vient d’arriver, l’ancien commissaire du gouvernement Claudy Gassant a ôté sa vie, en République Dominicaine. Quelques heures du drame, la police dominicaine a interpellé sa femme et trois autres personnes. Ce dossier de Claudy Gassant, prouve t-il que la justice Haïtienne est impuissante ?

On se rappelle bien de l’histoire de l’assassinat du président de la République Démocratique du Congo, Laurent-Désiré Kabila dans sa résidence privée le 16 Janvier 2001. Et fut remplacé par Joseph Kabila. Cette histoire verra-t-elle le jour en Haïti ?

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More