Massacre à Source Matelas | Aucune réaction du côté des autorités concernées

Gangs

Alors que les résidents de la commune de Cabaret, notamment de la localité de Source Matelas, sont restés coincés chez eux depuis plusieurs jours suite au conflit armé qui a éclaté, conflit dont les principaux acteurs sont les gangs de « 400 Mawozo » et « 5 segond » du Village de Dieu, d’après plusieurs sources, les autorités n’ont toujours pas réagi. À noter que ces attaques ont fait plus d’une vingtaine de morts notamment des enfants en bas âge ainsi que des femmes enceintes d’après plusieurs témoins.

Gangs
Gangs

Les attaques sanglantes du gang armé dénommé « 400 Mawozo » ainsi que la bande à Izo dans la localité de Source Matelas, commune de Cabaret, n’ont provoqué aucune réaction du côté des autorités concernées. Quatre jours après le début des hostilités, aucune autorité n’a encore fait acte de présence dans ladite zone ni aucune action des forces de l’ordre n’a été entreprise pour au moins repousser les assauts des assaillants. Alors que des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux montrant des cadavres en pleine rue en partie dévorés par les chiens, aucune action publique n’a été mise sur pieds pour un retour à l’ordre.

Jusqu’à maintenant, des résidents qui n’ont pas eu le temps d’abandonner la zone sont restés vautrer chez eux sans eau ni provisions alimentaires en attendant tout simplement que la situation se calme. Par moment, des tirs sporadiques sont entendus un peu partout dans la zone terrorisant un peu plus la population qui continue à compter les cadavres.

Si quelques organisations de défense des droits humains dont l’OPC ont dénoncé, à travers des notes, cette attaque meurtrière et barbare contre la population de cette localité, les dirigeants au plus haut niveau de l’État ne pipent mots. Encore une fois, ils semblent montrer que la situation leur dépasse et que la commune de Cabaret peut être placée au rang des « territoires perdus ».

LIRE AUSSI

PressLakay