Migration: atteindre les États-Unis en passant par le Mexique, des compatriotes se souviennent de la traversée

0 185

Face à la multiplication des actes de violence et la rage du chômage, des jeunes continuent de fuir Haïti. Et après le Brésil, le Chili, la République Dominicaine ou la Turquie, certains trouvent une stratégie pour atteindre les États-Unis avec la plus grande facilité. Nous avions échangé avec deux qui ont laissé Haïti transitant par Mexique pour atteindre le pays de l’Oncle Sam.

Agence presslakay
Agence presslakay

Il s’agit de Marco et Anel deux jeunes intellectuels. Ils ont tous deux des diplômes universitaires. Mais, comme de nombreux compatriotes, ils se rejouissent d’avoir pu atteindre les États-Unis grâce à cette traversée qui se fait à partir du Mexique. Une démarche qui est bien différente de celle qui a réuni des milliers de migrants dont des Haïtiens sous le pont de Texas, précise Marco.

« Je fais le droit et la diplomatie. Malgré les demarches entreprises pour trouver un emploi, aucune suite n’a été donnée aux dossiers déposés. Donc je me suis rendu compte que si je reste en Haïti, on pourrait m’utiliser pour des dossiers louches comme on le fait avec de nombreux autres qui vivent les mêmes problèmes en Haïti. Donc moi, je trouve la chance de passer par le Mexique pour atteindre les États-Unis », se rejouit-il.

Comme pour Marco, Marcus a réalisé le plus grand rêve de sa vie, celui d’atteindre les États-Unis d’Amérique. Il revient sur cette expérience.

 » Je suis resté pendant un bon temps au Mexique. Là je fais les contacts. Et Dieu merci, je suis arrivé sans difficultés. Et depuis, j’y vis avec la tranquilité d’esprit. Mes dossiers sont pour l’heure entre les mains d’un avocat qui y travaille dessus », a de son côté detaillé », Marcus.

D’autres préfèrent passer par les États-Unis pour aller vivre au Canada

Les difficultés liées à la regularisation des migrants aux États-Unis poussent assez souvent certains d’entre eux à séjourner dans le pays de Joe Biden pour atteindre le Canada. Là-bas, les conditions migratoires sont plus clémentes, témoigne un journaliste haïtien qui est aussi passé par là.

 » Je suis arrivé aux États-Unis. Mais mon pays de rêve c’était le Canada. Donc, je choisis de rester aux États-Unis pendant un temps pour rejoindre le Canada dans un second temps », explique t-il ajoutant que deux semaines après son arrivée il commençait à se débrouiller.

Il faut souligner que depuis des mois la question de visas dominicains pour transiter par la République Dominicaine devient rare. Yvon est responsable d’une agence qui organise des voyages.

« Aujourd’hui notre plus grand fardeau est le visa dominicain. Même avec 600 dollars américain on ne peut trouver le visa. Une situation qui empêche de nombreux Haïtiens qui voulaient se rendre au Mexique et impossible de s’y rendre sans passer par la République Dominicaine », explique t-il. Et ce problème de visas créé un ennui pour ceux qui espèrent atteindre les USA en passant par le Mexique.

NB: Les noms utilisés dans le cadre de ce travail sont des noms d’emprunts pour protéger l’identité des personnes interrogées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :