Mission de Sécurité en Haïti : les douze pays qui ont donné leur accord sont connus

Mission de Sécurité en Haïti : les douze pays qui ont donné leur accord sont connus

La mission de Sécurité qui doit intervenir en Haïti se précise alors que le pays est davantage plongé dans une crise sécuritaire sans précédente. Si le PM Ariel Henry, lors de son retour, lundi 25 septembre dernier, avait souligné qu’une douzaine de pays avait donné leur accord à soutenir l’intervention, ce mardi, le journal américain Miami Herald a publié la liste.

La Jamaïque, les Bahamas, la Mongolie, le Sénégal, le Bélize, le Guatémala, le Pérou, l’Italie, l’Antigua and Barbuda, le Surinam, l’Espagne et le Kenya sont les douze pays qui ont déjà donné leur feu vert quant au déploiement d’une force multinationale en soutien à la Police Nationale d’Haïti dans sa lutte contre le grand banditisme. C’est le média américain Miami Herald qui a publié la liste, ce mardi 26 septembre 2023.

Bien que la balle est maintenant dans le camp du Conseil de Sécurité des Nations-Unies qui devra valider la résolution rédigée par les États-Unis et l’Equateur, tout indique que bientôt le contingent de 1000 policiers kenyans fouleront le sol pour aider la PNH à lutter contre les gangs armés.

D’ailleurs, toujours ce mardi, le Surinam a annoncé qu’il compte déployer aussi des policiers et des militaires en Haïti au sein de la Mission multinationale de Soutien à la Sécurité qui sera dirigée par le Kenya. C’est le Ministre surinamien des Affaires étrangères, Albert Ramdin, qui en a fait l’annonce.

LIRE AUSSI

PressLakay