Mission multinationale | Une délégation onusienne en visite en Haïti pour évaluer l’évolution de la situation

Mission multinationale | Une délégation onusienne en visite en Haïti pour évaluer l’évolution de la situation

Une importante rencontre de travail a eu lieu, ce jeudi 12 octobre 2023, entre le Premier Ministre Ariel Henry, d’autres membres du gouvernement et une délégation onusienne ayant à sa tête M. Jenca Miroslav, sous-secrétaire général des Nations-Unies chargé de l’Europe, de l’Asie centrale et des Amériques au Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix. Les discussions ont porté sur divers points notamment le déploiement prochain d’une mission internationale de sécurité en Haïti.

La crise multidimensionnelle qui sévit actuellement en Haïti continue à faire l’objet de maintes discussions dans les couloirs des Nations-Unies. La situation sécuritaire, la crise sur la frontière, autant de problèmes que les acteurs locaux et internationaux se donnent pour tâche de résoudre au plus vite. Dans cet ordre d’idées, une délégation de l’ONU est venue dans le pays, ce jeudi. Ayant à sa tête M. Jenca Miroslav, sous-secrétaire général des Nations-Unies chargé de l’Europe, de l’Asie centrale et des Amériques au Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix, elle a rencontré le locataire de la Primature, le Haut Conseil de Transition et le Ministre haïtien des Affaires étrangères.

Au cours de ces réunions successives entre cette imposante délégation onusienne et les autorités haïtiennes, plusieurs points ont été abordés notamment l’évolution de la situation sécuritaire dans le pays à la veille du déploiement de la Mission multinationale de support à la sécurité, mais aussi les préparatifs du côté haïtien pour l’accueillir. Avec le Ministre haïtien des Affaires étrangères, Jean Victor Généus, le conflit diplomatique entre Haïti et la République Dominicaine a été discuté.

“Honoré de rencontrer le Premier Ministre, Dr Ariel Henry au début de ma visite en Haïti. Nous sommes convenus de la nécessité de progrès visibles dans le processus politique, parallèlement au déploiement d’une mission multinationale de soutien à la sécurité ne faisant pas partie des Nations-Unies” s’est félicité M. Jenca Miroslav après son rencontre avec le titulaire de la Primature, en sa Résidence officielle.

Avec le titulaire du MAE, le Chargé d’affaires de l’ONU a abordé le sujet relatif aux multiples tentatives des Éminents Personnalités de la CARICOM de faciliter un dialogue entre les acteurs politiques haïtiens afin de parvenir à un accord. Le seule qui peut aider à résoudre la crise politique dans le pays. D’un autre côté, ils ont parlé du conflit diplomatique entre Haïti et la RD engendré par la construction d’un canal sur la rivière Massacre à Ouanaminthe. De ce fait, il a assuré qu’une mission d’expertise de l’ONU sera vite déployée dans le but de trouver des solutions communes.

“J’ai rencontré le Ministre des Affaires étrangères Généus dans son bureau. Nous avons discuté du soutien bienvenu des Éminentes Personnalités de la CARICOM pour faciliter le dialogue inter-Haïtiens. Nous avons également parlé de la situation à la frontière avec la République Dominicaine. L’ONU soutient les solutions négociées Bilatérales.” a avancé le diplomate slovaque quelques heures après son entretien avec le chef de la diplomatie haïtienne.

Pour finir, la délégation onusienne a rencontré le Haut Conseil de Transition ayant à sa tête Mme Mirlande H. Manigat. La question de la tenue prochaine des élections à été abordée et les deux parties n’ont pas manqué d’en faire valoir leur position commune.

“Une belle rencontre également avec les membres du Haut Conseil de Transition, présidé par Mme Mirlande Manigat. Il est essentiel d’avancer dans un processus inclusif et crédible.” a-t-il conclu.

Alors que les problèmes sont multiples et que les réponses se font attendre de part et d’autres. Dans quelle mesure cette dernière délégation entend aider Haïti ? Va-t-elle accélérer le déploiement de la mission internationale de sécurité ? A-t-elle encouragé davantage le premier ministre a organisé au plus vite des élections dans le pays ? Autant de questions que l’on peut se poser.

LIRE AUSSI

PressLakay