Moïse Jean Charles : «en augmentant le prix du carburant, le gouvernement a perdu son chemin»

Moïse Jean Charles : «en augmentant le prix du carburant, le gouvernement a perdu son chemin»

Le gouvernement a décidé d’augmenter le prix du carburant sur le marché local. L’annonce a été faite hier. Les nouveaux prix entrent en vigueur à partir de vendredi prochain. Et les réactions pleuvent face à cette décision.

L’ancien sénateur Moïse Jean Charles qui s’était toujours montré opposé à l’idée d’augmenter le prix du carburant croit qu’avec cette décision, le gouvernement a pris un mauvais chemin.

“Mwen te mande gouvènman Ariel Henry a rezoud pwoblèm sekirite a prese prese pou fasilite eleksyon pou rezoud gwo pwoblèm yo tankou: zafè gaz la, chomaj, kidnaping, elatriye. Olye sekirite, se gaz li manyen. Si chomaj pa bese, gaz pa ka moute. Oh non! Gouvènnman an pèdi chimen l”, a lâché l’ancien maire de Milot.

Les syndicalistes de leur côté parlent de subvention ciblée au profit des chauffeurs du transport en commun.

À propos des nouveaux prix le Gazoline qui était à 201 gdes est passée à 250 gdes soit une augmentation de 49 gdes. Le diesel qui était à 169 gourdes est passé 353 soit une augmentation de 184 gourdes. Le Kerosène qui était à 163 est passé à 352 gdes soit une augmentation de 189 gourdes. Ces nouveaux prix entreront en vigueur vendredi prochain.

LIRE AUSSI

PressLakay