Moise Jean Charles, Un homme politique qui a fait passer la valeur de la vie humaine avant la politique

0 248
Subscribe to our newsletter

 

La politique en Haïti est un scénario de chiens mangeurs de chiens où n’importe qui peut faire n’importe quoi pour de l’argent, des prestiges et de l’ego. Les crimes de haut niveau tels que les assassinats sont très courants en Haïti. Les gens peuvent être de bons amis, mais une fois qu’ils entrent en politique, ils se trahissent. Je n’étais ni un ami ni un partisan de Moise Jean Charles ni de Jovenel Moise. Je les ai respectés en tant que politiciens. Je dirai de bonnes choses à leur sujet quand cela me conviendra et je ferai des critiques positives à leur sujet quand cela conviendra. Après plus de 20 ans de recherche en sciences sociales plus une licence universitaire, je ne suis pas à un niveau où je peux être du côté gauche ou du côté droit des choses. Mes positions sont très scientifiques et très équilibrées. Des recherches après recherches ont prouvé maintes et maintes fois que la politique n’est pas de savoir qui a raison ou qui a tort. Il s’agit d’un terrain d’entente. Il s’agit de bon sens. Il s’agit de ce qui est bon pour les gens. Il s’agit de la protection de la ville.

L’ancien sénateur Moise Jean Charles est originaire de Milot, une ville du département du Nord. Il a été trois fois maire de Milot dans le département du Nord. Il a été sénateur du département du Nord et conseiller de l’ancien président René Garcia Préval. Les politiciens d’Amérique latine l’ont décrit comme un socialiste. Il croit à l’idéologie socialiste liée à l’Amérique latine. Ces politiciens d’Amérique latine cherchent des moyens d’améliorer les moyens de subsistance de leur peuple. Une meilleure sécurité, de meilleurs soins de santé, une meilleure éducation, etc. pour leur pays respectif. Moise Jean Charles a beaucoup de respect pour Hugo Chavez. Il pense qu’Hugo Chavez voulait transformer le Venezuela en un pays socialiste moderne. Lorsque le président Jovenel Moise a voté contre le Venezuela lors d’une réunion de l’organisation des États américains communément appelée OEA le 10 janvier 2019, c’était une gifle au Venezuela selon Moise Jean Charles. Il croit qu’un ami devrait être un ami dans le mauvais temps et dans le bon temps. Le Venezuela a été là pour Haïti à travers Petro Caribe et d’autres choses, Haïti devrait être là pour le Venezuela. L’amitié d’Haïti avec l’Amérique latine, principalement le Venezuela, a plus de 100 ans.

L’ancien sénateur Moise Jean Charles a critiqué le CoreGroup, principalement des membres tels que les États-Unis, le Canada et la France. Il pense que leur politique étrangère n’aide pas Haïti à sortir de cette situation difficile. Je respecte sa position, mais je pense que nous devrions être ceux qui proposent un bon plan pour notre pays. Ce n’est pas la responsabilité des nations du Core groupe d’organiser Haïti pour nous. C’est notre travail de le faire. C’est pourquoi je m’engage à écrire des articles sur la façon de réformer les institutions du pays. J’ai également écrit un livre sur la fixation du gouvernement. Je fais ma part. Je ne vais pas blâmer les pays occidentaux comme Asalos le faisait lors des funérailles de Jovenel Moise alors que je ne fais pas ma part. J’espère qu’Asalos fait sa part en plus d’être en colère contre la communauté internationale à la suite de la mort du président Jovenel Moise.

L’ancien sénateur Moise Jean Charles était un critique sévère des décisions politiques de Jovenel Moise et non de la personne elle-même. Il s’est rendu aux funérailles de l’ancien président. Il a salué Martin Moise, la veuve du président Jovenel Moise et l’a fait rire. Il se bat pour que Jovenel Moise reçoive justice. C’est un politicien qui met la vie humaine ou la valeur de la vie humaine avant la politique. Moise Jean Charles a montré des signes de grande maturité et de compréhension sur ce que devrait être la politique. Critiquer votre politique ne signifie pas que je vous critique personnellement ou que je veux votre mort physique. C’est l’approche de Moise Jean Charles et je le respecte pour cela. Je ne m’attendais pas à ce qu’il agisse d’une manière aussi civilisée. Il m’a surpris et il a surpris beaucoup d’autres observateurs.

L’assassinat du président Jovenel Moise a choqué le monde et fait mal paraître les Haïtiens. Il est de notre responsabilité de nous respecter les uns les autres. Il est de notre responsabilité d’être en désaccord sans être désagréable. Il est de notre responsabilité de nous rassembler pour construire notre pays à travers les réformes de ses institutions. Moise Jean Charles a fait preuve d’un grand leadership lors du décès du président Jovenel Moise. Il est de notre responsabilité de faire de même ou de bâtir sur ce qu’il a fait pour une meilleure Haïti où nous pouvons nous critiquer avec respect en politique mais nous respecter en tant qu’être humain précieux.

Archange Deshommes,

auteur du livre : Démocratie pour la crise haïtienne : des idées pour les réformes politiques en Haïti ( disponible sur Adeshommes@hotmail.com / Amazon.com

Auteur de plus de 50 articles politiques sur Haïti et le monde

Adeshommes@hotmail.com

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More