Musique : L’influence du Label Don’s Music sur la scène musicale caribéenne

0 131

Le Label Don’s Music continue de se faire un nom dans la musique caribéenne. Cette maison de disques, est une création du producteur Don Miguel qui a d’abord commencé sa carrière en tant qu’artiste. Crée en 1994, le label Don’s Music en sa première réalisation, « Dancehall Party », atteint rapidement les sommets des hits parades aussi bien en Martinique qu’en Guadeloupe essentiellement grâce à la combinaison du trio magique Lord Kossity, Don Miguel et Fabien :
« Vanessa ».

Artiste Saël
Artiste Saël

L’année suivante, Don’s Music s’essaye à la jungle avec « Jungle Party » avant de lancer le duo Daddy Pleen & Docteur Charly pour un « Double Impact » très convaincant. Puis en 1996, il crée un collectif qui deviendra incontournable aux Antilles « Les Ruffneg ». Composé de quatre membres (Daddy Pleen, Ras Daniel, Admirall et Kulu Ganja), ce groupe devient une des meilleures ventes locales de reggae grâce à deux albums complets et qui n’ont toujours pas pris une ride, plus de dix années plus tard.

En 1998, le collectif Ruffneg s’est même allié aux toasteurs Sarcellois Neg’Marrons pour enregistrer un mini album judicieusement intitulé  » Ruffneg’ Marrons » Don’s Music crée deux séries de compilation « Don Party » et « 2 Hardcore » – trois volumes chacun au total, dont le principe est très simple : réunir le meilleur du son Jamaïquain avec quelques titres inédits d’artistes locaux.

Et une recette qui a largement fait ses preuves au vu des chiffres de ventes toujours exponentiels. Cette année fut également très faste pour le label avec la compilation Soca Fever qui proposait une excursion à Trinidad, le pays de la Soca mais aussi avec Karukera Sound System, un disque qui faisait découvrir le travail du collectif Guadeloupéen K.S.S.

En 1999, Don’s Music a proposé une nouvelle compilation « Dancehall News », exposition réussie des nouvelles pousses ragga de l’île parmi lesquelles on pouvait découvrir un très jeune chanteur répondant au nom de Saël.

Il est l’une des voix les plus prisées de la musique caribéenne. En effet, né Johann Garnier le 28 mars 1978 en Martinique, celui qui chante Tchimbe raid pa moli a commencé en 1998 avec le célèbre « Jérusalem » produit par Don’s Music .

Celui-ci après avoir sorti quatre titres pour différents Cds – et autant de tubes – s’attaque à l’exercice périlleux du premier album (Saël & Friends). Avec l’aide d’une armada d’artistes locaux. Saël réussit le hold-up parfait avec dix titres qui ont définitivement conquis la Martinique.

En 2003, Don’s Music décide de produire le premier album d’Admiral T « Mozaik Kréyol », un DJ Guadeloupéen qui possédait alors une aura très importante parmi la scène underground des sound systems. Ce disque devint l’étendard de la nouvelle génération Antillaise.

Avec des titres les un plus intéressants que les autres, le Label Don’s Music s’impose déjà en maître dans la caraïbe dans la tendance reggae et se félicite de son apport apporté à cette tendance musicale dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :