Nicaragua, nouveau point de chute pour se rendre aux États-Unis ou se fixer au Mexique

Nicaragua, nouveau point de chute pour se rendre aux États-Unis ou se fixer au Mexique

Alors que les Haïtiens sont déterminés à quitter le pays, plusieurs options s’offrent désormais à eux. Déjà qu’ils avaient le Humanitarian Parole Application communément appelé “Programme Biden” ainsi que d’autres programmes dont la réunification familiale offert par le gouvernement canadien. Ne pouvant pas attendre les formalités de ces différentes possibilités pour migrer vers d’autres cieux par voie légale, le Nicaragua est devenu désormais une aubaine. Cependant, que l’on ne se méprenne pas, l’objectif reste tout de même d’atteindre les USA, dans le meilleur des cas; le Mexique au cas où la situation se présenterait mal.

Chaque jour, plusieurs dizaines d’haïtiens affluent à l’Aéroport international de Toussaint Louverture, attendant leur vol à destination du Nicaragua. Une tendance qui devient davantage la norme alors que certains prétendants ont déjà appliqué au programme mis en place par l’administration Biden-Harris, il y a plus de dix mois. Pour un jeune haïtien, migrer est un processus normal voire salvateur puisqu’il permet de quitter le pays qui ne lui offre rien et où, il peut se faire tuer, dans la moindre occasion, vu la situation sécuritaire qui dégénère.

Cependant, pourquoi cet empressement à se rendre dans ce pays d’Amérique centrale ? Une question dont certains qui ne sont pas bien imbu attendent des éléments de réponses.

Le Nicaragua fait donc partie des destinations de voyage sans visa pour les détenteurs d’un passeport haïtien. Ce qui veut dire qu’avec seulement le document délivré par le bureau de l’immigration haïtienne, on peut s’y rendre facilement. Un point important qu’il faut bien retenir, ce pays s’ouvre sur le Honduras puis le Guatemala qui partage sa frontière au Nord avec le Mexique. Un parcours qui peut se faire en voiture, une fois arrivé en terre nicaraguayenne, et c’est généralement ce que font les nombreux Haïtiens qui ont entamé ce voyage dont le but final est de fouler le territoire américain car arrivé au Mexique, ils peuvent utiliser l’application CBP One, pour entrer par voie légale au territoire de l’Oncle Sam. Pour cela, ils ont payé entre trois et quatre mille dollars américains.

Les agences de voyages poussent comme des champignons dans le pays

Dire clientèle assez large, c’est dire aussi opportunistes qui vont en profiter pour faire fortune. C’est ce qui se fait actuellement en Haïti avec la multiplication des agences de voyages qui prétendent offrir des vols à meilleurs prix à destination du Nicaragua. Leurs prix sont variés suivant le crédit qu’on leur accorde mais aussi suivant la rapidité des services fournis.

Certaines de ces agences ne possèdent même pas un siège social alors qu’elles sont très demandées sur le marché. Avec la somme demandée, ceux qui sollicitent leurs services font appel à eux. Généralement, elles accompagnent le client jusqu’au jour du vol.

Vingt-huit vols à destination du Nicaragua en seulement trois jours

Chaque jour qui passe, l’engouement pour cette aubaine grandit davantage. Alors que les Haïtiens, pour la plupart des jeunes, choisissent cette voie pour aller en terre américaine, les vols commerciaux ne cessent d’augmenter. Maintenant, ils sont plus d’une vingtaine, chaque semaine, ceux qui sont à destination du Nicaragua. Jusqu’à maintenant, aucune donnée ne précise le nombre exacte de nos concitoyens qui se sont envolés en direction de ce pays d’Amérique centrale.

Les États-Unis ont toujours été la terre d’accueil favorite des Haïtiens qui veulent quitter le pays, toutefois, l’entame du voyage rêvé ne peut se faire selon le bon vouloir du migrant encore moins s’il ne possède pas un visas délivré par l’ambassade américaine à Port-au-Prince. Des opportunités spontanées s’étaient présentées dans le passé surtout après le séisme du 12 janvier 2010 où plusieurs ont eu la chance de s’y rendre sans ledit document de voyage.

Maintenant, la manière la plus accessible pour un Haïtien d’entrer légalement sur le territoire américain est d’être bénéficiaire du Humanitarian Parole Application, le programme mis en place par l’actuel gouvernement américain. Vu que certains qui en sont déjà appliqués ne peuvent attendre que leur dossier soit traité, ils profitent bien de cette ouverture qu’offre le Nicaragua ne comptant pas y demeurer car l’objectif reste et demeure les USA, pour ceux qui en ont la chance ; ou le Mexique.

LIRE AUSSI

PressLakay