Nomination controversée d’un nouveau Commissaire du Gouvernement à Port-au-Prince

CREJUS et Elder Guillaume

Le Cercle de Réflexion sur la Justice (CREJUS) a réagi à la récente nomination d’un nouveau Commissaire près le Parquet du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince. Cette nomination intervient après de nombreuses critiques à l’encontre de l’ancien Commissaire du Gouvernement, Jacques Lafontant.

CREJUS et Elder Guillaume

Le CREJUS s’est dit surpris de constater l’absence de mesures prises pour rétablir la confiance dans le système judiciaire, notamment à la lumière d’un récent rapport de certification révélant des failles chez de nombreux magistrats.

Il convient de rappeler que le nouveau Commissaire du Gouvernement a été l’objet de nombreuses dénonciations concernant ses méthodes de travail dans le traitement de certains dossiers, tels que l’affaire Leonard et l’affaire Champion Night-Club, pour n’en citer que quelques-unes. Le 6 juillet 2020, Me Elder Guillaume a été dénoncé par l’Office de Protection du Citoyen (OPC) suite à une plainte déposée contre lui par Maître Mireille Branchedor, avocate au Barreau de Mirebalais, pour agressions et sévices corporels.

Le CREJUS estime qu’il est impératif de favoriser l’intégration ou la reconduction de professionnels compétents, intègres, formés et exempts de toute suspicion de corruption ou d’immoralité dans la magistrature. Malgré ses réserves quant à la nomination de ce nouveau Commissaire du Gouvernement, l’organisation souhaite que les erreurs du passé ne se reproduisent pas durant son mandat, bien qu’aucune garantie ne puisse être offerte à cet égard.

Le Cercle de Réflexion sur la Justice réaffirme son engagement indéfectible dans la lutte pour le respect des droits humains et l’établissement d’un État de droit en Haïti.

Dans nos archives

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay