NOUKONSYAN constate la mise en place du CP et encourage à affronter les défis qui se profilent

NOUKONSYAN constate la mise en place du CP et encourage à affronter les défis qui se profilent

Le mouvement socio-politique «NOUKONSYAN» dit prendre acte de l’installation du Conseil Présidentiel de Transition, jeudi 25 avril dernier. Par ailleurs, il appelle cette structure récemment mise en place à relever au plus vite les défis auxquels il est confronté.

Depuis l’installation des neuf conseillers présidentiels au Palais national, jeudi dernier, nombreux sont ceux qui en prennent acte. De son côté, malgré le fait qu’il n’a jamais opté pour une telle forme de gouvernement de transition, NouKonsyan reconnaît finalement ses mérites et l’interpellent à résoudre les problèmes majeurs auxquels fait face le pays.

Du rétablissement d’un climat de sécurité à l’organisation de bonnes élections, en passant par la résolution du problème de l’inflation mais aussi à faciliter les institutions de contrôle à jouer véritablement leur rôle dans la réalisation de vrais audits en particulier sur les 31 mois de gouvernance d’Ariel HENRY, tels sont les chantiers que le Conseil Présidentiel installé récemment à la tête du pouvoir politique en Haïti doit rapidement attaquer, selon le mouvement socio-politique.

Si bon nombre de personnalités de divers secteurs de la vie nationale continuent à saluer la mise en place de cette structure politique mise en place par les parties prenantes, la CARICOM et les États-Unis, Noukonsyan, quant à lui, reste toutefois septique en raison d’éventuels conflits d’intérêts qui puissent éclater en son sein.

“Nous tenons à rappeler à la population haïtienne, en particulier la jeunesse consciente et responsable de ce pays, que l’installation du CP suscite de notre côté de grandes inquiétudes par rapport à d’éventuels conflits d’intérêt qui puissent éclater en son sein” a écrit le mouvement socio-politique dans un communiqué rendu public.

Il faut souligner que lors des discussions entre les parties engagées dans la recherche d’une solution commune, NouKonsyan avait proposé une transition réelle ayant à sa tête un Conseil Présidentiel réduit de 3 membres et un gouvernement de consensus dans lequel la participation de la jeunesse et des femmes était fortement recommandée. Ce qui n’a finalement pas été fait.

LIRE AUSSI

PressLakay