ONU-Sanctions | Michel J. Martelly, Youri Latortue, Victor Prophane, Reynold Deep et d’autres indexés dans le rapport

Michel J Martelly

Alors qu’il devrait être remis au Conseil de Sécurité des Nations-Unies, jeudi 19 octobre 2023, le rapport du Comité des Sanctions est déjà rendu public. Dans lequel plus d’une cinquantaine de personnalités haïtiennes dont des ex-présidents comme Michel J. Martelly et anciens parlementaires comme Youri Latortue et Victor Prophane, ainsi que du secteur privé des affaires à l’image de Reynold Deeb sont accusés d’avoir alimenté les violences des gangs armés criminels en Haïti.

Très attendu, le rapport du Comité des Sanctions de l’ONU qui sera renouvelé dans les heures qui viennent est déjà rendu public et les noms des personnalités haïtiennes visées par des mesures restrictives commencent à être connues du grand public, eux et surtout leurs crimes. En effet, très révélateur, le document d’environ 200 pages fait mention de plusieurs acteurs politiques et économiques qui ont alimenté et soutenu les violences perpétrées par les gangs armés criminels dans la région métropolitaine et dans les autres villes de province terrorisant toute une population.

L’ ancien locataire du Palais National, Michel J. Martelly ; des anciens parlementaires comme Youri Latortue et Victor Prophane ; ainsi que des hommes d’affaires du pays dont Reynold Deeb, et tant d’autres, autant de personnalités indexées par les experts de l’ONU communément appelée « Comité des Sanctions ».

Selon le rapport de l’ONU, l’ancien Président, Michel Joseph Martelly, qui a été président du pays de 2011 à 2016, s’est servi de nombreux gangs notamment “Base 257”, “Ti Bois” et “Grand Ravine” en leur fournissant des armes et/ou des fonds pour étendre son influence dans les quartiers afin de faire avancer son agenda politique. Ainsi, il a contribué à créer ce climat d’insécurité dans le pays.

Il est egalement fait mention dans le document [n⁰74] que tout au long de son administration, L’ex président avait utilisé le groupe armé “ Base 257 ” et “Village de Dieu” pour faire échec à toute manifestation antigouvernementale qui empruntait la route de Pétion-Ville.

En ce qui concerne Youri Latortue et Prophane Victor, dont leurs noms sont cités fort dans le rapport du groupe d’experts de l’ONU, ces derniers ont révélé que l’ancien Sénateur de l’Artibonite est de connivence avec le gang criminel dénommé « Kokorat san ras » ; l’ex-Député, quant à lui, serait proche du gang « Gran grif ». Les deux, à eux seuls, ont fait du département un véritable enfer dans lequel la population, victime quotidiennement, ne sait plus à quel saint se vouer.

Dans son rapport, le Comité de sanctions qui a été créé par la résolution 2653, a sollicité vivement des mesures afin que les personnes indexées soient arrêtées. D’après les informations disponibles, INTERPOL serait déjà consulté pour qu’un accord soit établi dans le plus brefs délais.

LIRE AUSSI

PressLakay