« Opération-Rupture »: Vente signature réussie pour Vanessa Dalzon

0 4

Le roman « Opération-Rupture » de Vanessa Dalzon, journaliste, rédactrice, a drainé le gratin de toute la société. Des journalistes, animateurs, chanteurs entre autres sont tous venus témoigner leur marque distinctive d’admiration à celle qui a désormais un nouveau chapeau celui d’écrivain. Sans « Livre en folie « , dans un contexte de crise politique sans précédent, la foule a répondu sans détours à cette invitation.

 » Je me sens fière aujourd’hui de supporter celle dont j’ai pris le temps à lire ses articles de presse qui met souvent le focus sur le secteur Évangélique «  a posté un des fans de l’écrivaine sur facebook.

Entourée de sa famille, du secteur Évangélique, Vanessa Dalzon va jusqu’au boutisme dans son travail. Timide, réservée, mais ce soir là, sourire aux lèvres, elle a présenté d’entrée de jeu « opération rupture » comme un rêve caressé depuis son jeune âge.

« Il s’agit d’un projet qui me marmotte l’esprit depuis que j’étais en classe humanitaire, étant journaliste j’y ai pris goût, tout en publiant des épisodes via l’agence Balistrad, l’idée va prendre corps et devient ce roman qui vous réunit tous ici à Vivano en plein coeur de Pétion Ville  » témoigne Vanessa Dalzon, fille ainée d’une famille de trois enfants.

Longue file d’attente pour signer le livre, petite bousculade parfois,  » Opération rupture a été en rupture de stock. En une seule soirée, une centaine de livres ont été signés et vendus.

Pour pimenter cette ambiance de vente, le chanteur Mark Edmond est monté sur scène pour les délices du public. Avec le titre  » Love  » de Nat Cole interprété par l’artiste, puis Gardyn Mercier qui l’a rejoint sur scène, le public s’est régalé pendant une quinzaines de minutes. Alexander Polynice, jeune chanteur de grand talent a aussi interprété  » Thinking out loud  » d’Ed Sheeran . Tout ceci pour le bonheur d’un public sélect. Les fous de la danse sous la baguette de Barbara Personna, danseuse talentueuse, a offert également une belle chorégraphie au public.

Le roman « Opération-Rupture », est aussi l’oeuvre d’une pléiade de gens. Vanessa Dalzon ouvre ses blocs-notes et nous dresse sa petite liste.  » Il y eut d’abord ma mère Rosaire Dalzon, l’infatigable qui s’est offerte corps et âme en correction. Alain Delisca, directeur de l’agence Balistrad qui a porté le projet puis corrigé les épisodes. Berwin Sydney, le manager, un Poto mitan de cette vente-signature, il est ce personnage qui a mené le projet comme si c’était le sien et a entrainé aussi sa femme, Nepha Napoléon dans le projet. Jerry Boursiko d’Artwork a aussi emboité le pas.  » Et bien sûr, ce projet ne serait rien sans mes amis de toujours, Ansle, Evensly, Calonia, Siao et Jessica », ajoute la jeune romancière.

Cette opération de vente a pris fin sur fond de Rupture de stock. Vanessa Dalzon vous donnera rendez-vous à coup sûr dans les prochains jours. Prière de rester connecter sur toutes les pages officielles de l’écrivaine dont la plume continuera à écrire son histoire au présent pour le meilleur ou pour le pire.

Banacheca Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More