Opération Tornade I, quand la PNH tarde à agir, les bandits passent à l’action.

Commissariat de Pernier

Incroyable, impitoyable, inconcevable, intolérable la réaction du chef de gangs Vitélhomme qui a procédé à la destruction du Commissariat de Pernier 24 heures après l’annonce de l’Opération Tornade I du DG de la Police Nationale d’Haïti en réaction au drame de Liancourt du jeudi 25 janvier 2023 où 7 policiers ont été tués dans les affrontements avec les gangs armés de la zone.


La destruction du Commissariat de Pernier à Pétion Ville, dans la région métropolitaine de Port-au-Prince par des gangs armés de Vitélhomme en pleine journée du dimanche 29 janvier 2023, est une provocation grave aux forces de l’ordre et aux autorités gouvernementales haïtiennes.

Commissariat de Pernier
Sous commissariat de pernier


Cette action du gang Vitélhomme a une signification bien précise avec un message très clair.
La communauté internationale, le Core groupe, les ambassades de l’Occident et les Nations-Unies qui se disent préoccupés par l’évolution de l’insécurité en Haïti et comptant mettre en application la résolution 5623 du conseil de sécurité des Nations-Unies où des sanctions ont été déjà émises contre des autorités politiques haïtiennes et des membres du secteur économique du pays de connivence avec les gangs armés du Pays.


Trois évènements majeurs ont été déjà produits dans le pays en espace d’une semaine du premier mois de l’année 2023. L’assassinat de 3 policiers à Métuvier , Pétion Ville en date du 20 janvier 2023, le massacre des 7 policiers à Liancourt, le jeudi 25 janvier 2023 et la destruction du Commissariat de Pernier par le chef de Gangs dénommé Vitélhomme en date du dimanche 29 janvier 2023, 24 heures de temps après l’annonce de l’Opération Tornade I du DG de la Police Nationale D’Haïti.
La situation de l’insécurité en Haïti est très révoltante tandis que les autorités haïtiennes et de la communauté internationale se comportent comme des spectateurs et des fugitifs

LIRE AUSSI

PressLakay