Opinion: le système qui fait du tort au pays

0 0

A l’époque où les détracteurs qui, véritables instigateurs du système mafieux instauré au lendemain du drame du Pont Rouge et qui depuis tient le pays en otage jusqu’à nos jours et ayant propulsé Jovenel Moïse à la tête du pays pour continuer de promouvoir la corruption, la monopolisation des différents secteurs commerciaux, le gaspillage, le népotisme, le vol, la malversation et le trafic d’influence entre autres; voulaient détruire le rêve de la jeune Nation qui venait à peine de se libérer du joug infâme et affreux de l’esclavage, ils ont avancé un ensemble de faits mensongers dans un document appelé: « le manifeste  » pour essayer de prouver que le premier mandataire du nouvel État en l’occurrence l’Empereur Jean Jacques Dessalines ne peut et ne saurait en aucun cas continuer à servir le pays à titre de chef d’État dont nous citons:

1- La vie des hommes de couleur est en danger;
2- La propriété est menacée;
3- Le commerce n’est pas protégé ;
4- L’armée est totalement désorganisée;
5- L’ empire des lois n’est pas respecté ;
6- Tout est négligé ou délaissé…

Pour toutes ces raisons, la mort de Dessalines était donc pour eux la seule façon de libérer ce pays et comme de fait, ils ont tué l’Empereur et le rêve de tout un peuple.

Depuis, ils ont instauré un système qui n’ inspire aucune confiance et ne cesse de trainer de jour en jour le pays dans une situation obscène et qu’à chaque mouvement de revendication pour essayer de trouver une issue favorable, les tenants dudit système ont utilisé tous les moyens afin de calmer les esprits pour pouvoir le pérenniser et le reproduire.

Ce système dont on parle, fait pas mal de tort au pays. Car la corruption institutionnalisée empêche le bon fonctionnement de toutes nos institutions. La justice qui selon la bible élève une nation est réduite à sa plus simple expression, une éducation à plusieurs vitesses, une situation sanitaire désagréable et nauséabonde, une économie désorganisée, aucun contrôle fiable dans nos frontières et nos douanes… En un mot, c’est le désordre généralisé.

A cet état de fait, le poulin de Joseph Michel Martelly Ex- président de la république à savoir Jovenel Moïse prétendait avoir une baguette magique et une solution toute faite et surtout avec un programme fantôme pour résoudre le problème que confronte la société haïtienne. Mais il n’est un secret pour personne que la situation du pays sous le régime actuel s’aggrave de plus en plus et avec maéstria.

En somme, l’ amateurisme et l’incompétence du président Jovenel conduisent le pays dans une situation infernale et de non retour. Car sous cette administration, on constate:
– La montée galopante du dollar American au détriment de la Gourde;
– L’impunité pour protéger les siens;
– L’institutionnalisation de la corruption comme système de gouvernance ;
– Un niveau exagéré du taux de l’inflation (à 2 chiffres);
– Le gaspillage, le vol, la malversation, le clientélisme;
– L’ absence d’un budget;
– La mauvaise gestion administrative;
– La mauvaise gouvernance;
– L’ irrespect et la non application de la constitution et des lois républicaines;
– L’ incapacité et l’absence de volonté du chef de l’État de mettre toutes les forces vives de la nation au tour d’une même table afin d’ entamer un dialogue franc, sincère, inclusif et constructif;
– La mise en place des gangs sur presque toute l’étendue du territoire, ce, suivant les rapports des diverses organisations nationales et internationales des droits humains;
– Le massacre dans plusieurs zones du pays comme: La Saline, Tokyo…
– Le mensonge;
etc.

Que pour cela, puisque ce système en question a été implanté sur une base mensongère et qu’aujourd’hui, on continue encore de patauger dans le mensonge. Or, il est de principe:  » Lorsqu’on met l’homme dans une situation qui ne convient qu’aux bêtes, il ne lui reste qu’à se succomber à la bêtise ou se révolter ». Étant donné que Jovenel, irrespectueux de la Constitution et des lois de la République, est un menteur avéré, il ne peut plus et ne saurait continuer de conduire le destin de notre chère Haïti vers un élan de changement et de grandeur d’âme. Et dans le but d’éviter à ce qu’il enlise davantage le pays dans l’abîme et de divaguer dans la boue immonde de corruption; Pour nous, la démission de ce dernier est la seule façon de libérer ce pays de ce carcan, initier le dialogue dont plus d’un réclament en vue de poser les vrais problèmes du pays pour pouvoir prendre enfin la voie du changement favorable à tous les enfants d’Haïti, de quelle que couche sociale dont ils sont issus.

Vive Haïti;
Vive la nouvelle République ;

Me Louvens Charles, professeur d’histoire, Avocat de profession et Secrétaire général adjoint de la Plateforme Sitwayen Angajew

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More