OPINION: Reconstruire le grand sud d’Haïti après le séisme du 14 août 2021

0 23
Subscribe to our newsletter

Haïti a une superficie géographique de 27 750 kilometres carrés. Elle est divisée en 10 départements, 42 arrondissements, 144 communes et 571 sections communales selon les nouveaux chiffres. Avec une population de 11,5 millions d’habitants dont plus de la moitié a moins de 30 ans, Haïti connaît une explosion démographique. On estime que la population d’Haïti sera de 16 millions en 2030 et 28 millions en 2050 selon les recherches de Claude Prepetit, un grand ingénieur et géologue haïtien. Cette explosion démographique est un problème grave auquel le gouvernement doit s’attaquer.

Le pays d’Haïti est divisé en trois régions principales : 1) Le grand Nord (Nord Ouest, Nord, Nord Est). 2) Le grand Centre ( Ouest, Artibonite, Plateau Central) 3) Le Grand Sud ( Grand Anse, Nippes, Sud et Sud Est). Le grand Sud compte plus de 2 millions d’habitants selon la Banque mondiale en 2020. Il compte 4 départements, 52 villes ou communes et 14 arrondissements.

Le 14 août 2021, le séisme de magnitude 7,2 a frappé Haïti dans les régions du grand sud principalement dans les villes des Cayes, Jérémie, jacmel, etc. tuant au moins 2 200 personnes, en blessant 12 200 et mettant en secours plus de 600 000 personnes, y compris les enfants selon l’UNICEF. Des milliers de bâtiments ont été détruits ou endommagés. La perte économique du séisme est estimée à plus de 1 milliard de dollars américains. Le tremblement de terre de 2021 en Haïti a été classé comme le tremblement de terre le plus meurtrier et la catastrophe naturelle la plus meurtrière en 2021 par de nombreuses associations géologiques internationales dont l’USGS ou la United States Geological Society qui est une agence du gouvernement fédéral des États-Unis d’Amérique.

On voit que beaucoup d’organisations, locales et internationales font tout ce qu’elles peuvent pour aider les gens du grand sud mais la condition, la pauvreté et l’insécurité des gens restent les mêmes. Pourquoi donc? La raison en est que les institutions locales et régionales telles que les gouvernements départementaux et communaux ne sont pas bien organisées pour faire face à ces graves défis. La première et la plus importante chose à faire est de les organiser. Les États-Unis, le Canada et la France ont fait exactement cela. Les gouvernements locaux et régionaux sont très forts et décentralisés dans ces trois pays.

La reconstruction du grand sud doit se faire sous trois aspects différents : 1) les réformes politiques, 2) la sécurité publique, 3) le développement économique. Chacun des quatre départements a une assemblée départementale. Les assemblées départementales doivent être décentralisées où les habitants des départements votent pour les conseillers lors d’une élection au lieu d’être nommés par le président du pays ou d’autres agences gouvernementales. La France, l’Afrique du Sud et le Canada en sont de bons exemples. Disons que le département du Sud compte 69 sections communales. Ces 69 sections communales peuvent être divisées ou regroupées en différentes circonscriptions électorales. Disons qu’ils les regroupent en 30 circonscriptions électorales différentes. Ces 30 circonscriptions voteraient pour 30 représentants à l’assemblée départementale lors d’une élection tous les cinq ans. Après l’élection, les 30 conseillers choisiraient l’un d’eux comme président de l’assemblée départementale et cette personne serait le premier délégué du département. Les autres membres feraient partie du gouvernement departemental.

Le même processus peut être appliqué au niveau communal. Une commune comme les Cayes peut être divisée en 15 districts différents pour l’assemblée municipale. L’assemblée municipale serait pour cinq ans. Les 15 représentants choisiraient l’un d’eux comme président de l’assemblée et cette personne deviendrait le maire de la ville. Les membres restants feraient partie du gouvernement de la ville. Ce modèle est le meilleur modèle de gouvernement municipal et le meilleur modèle de gouvernement départemental qui existent dans le monde. La France l’a très bien appliqué.

En matière de sécurité publique, chaque ville devrait avoir sa propre police municipale sous la direction du gouvernement municipal et chaque département doit avoir sa propre police départementale sous la direction du gouvernement départemental travaillant aux côtés du gouvernement national ou central d’Haïti. . Le Canada et les États-Unis sont de parfaits exemples avec ce type de sécurité publique. En matière de développement économique, une fois la décentralisation politique et la sécurité publique instaurées, le secteur privé, la diaspora, les entreprises mondiales et le gouvernement peuvent travailler ensemble pour créer des opportunités économiques pour les citoyens du grand Sud.

Comme j’aime à le dire, seules des réformes institutionnelles permettront à Haïti de sortir de ce chaos et de cette honte internationale. Il n’y aura pas de sauveur personnel pour sauver Haïti. Le vrai sauveur, ce sont les réformes institutionnelles.

Archange Deshommes, Auteur du livre : Démocratie pour la crise haïtienne : des idées pour des réformes politiques en Haïti ( disponible sur Adeshommes@hotmail.com / Amazon.com)

Auteur de plus de 50 Articles sur Haïti et le monde

Adeshommes@hotmail.com

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More