Opposition au sein de l’opposition ! Est-ce une Division ou une stratégie pour transvaser la vase PHTKiste

0 5

Depuis l’arrivée de l’administration du pouvoir Rose et Blanc (PHTK), le secteur de l’Opposition est l’une des forces la plus désagréable au regard des PHTKistes. Avec des manifestations en séries, toutes les forces de ce secteur se sont enchaînées pour tenter de renverser la vase PHTKiste qui, pour le moment serait déjà en construction d’une troisième version.

« Kèlkeswa eleksyon ki fèt nan peyi a pèsòn p ap retire pouvwa sa nan men nou » dixit Jovenel Moïse.

La peur s’installe dans le camp des opposants qui, au moment des « Pays Lock » n’ont pas pu renverser la situation, malgré leur unification. Un moment opportun qu’a laissé filer ce secteur, de l’avis de nombreux citoyens de la société.

Mais pour d’autres, l’opposition avait montré ses faiblesses en primant les intérêts de parti en lieu et place de ceux du pays. Ils citent pour preuve << l’accord de Marriott >> où plusieurs responsables des structures politiques avaient eu des altercations.

Depuis plusieurs semaines, le grand public assiste à « l’opposition au sein de l’opposition » avec le rebelle Moïse Jean Charles et sa troupe Pitit Dessalines et le Secteur Démocratique et Populaire et consorts. Cette lutte est pour autant le bien être du peuple haïtien, qui depuis des décennies est plongé dans la misère, la discrimination générale, l’insécurité et même dans un esclavage masqué.

Plusieurs partisans du pouvoir se réjouissent de ce désaccord, qui pour eux est une possibilité pour le locataire actuel du Palais National de continuer à pousser la barque pour assurer son successeur rose. C’est ce qu’ils appellent la Division dans le camp de l’ennemi.

Depuis la première version PHTKiste à aujourd’hui, aucun résultat positif n’est en faveur ces opposants. Au contraire, la suite de Michel Joseph Martelly a été comme  » Prévu/Voulu « . Pourtant, des luttes sur le macadam, au parlement, dans les discours ont été toujours à l’œuvre pour dénoncer les malversations du pouvoir « Rose », comme on l’assiste aujourd’hui. Cette stratégie d’unification serait- elle peut-être trop usée ?

La présence de ces deux branches d’oppositions, serait-elle une possibilité de compliquer la tâche pour les PHTKistes ? Ou une ouverture pour les permettre de remporter les prochaines élections ?

Combattre deux adversaires semblables, le match s’annonce encore plus difficile pour JoMo. Selon plusieurs observateurs, le proverbe Haitien pourrait jouer en faveur du pouvoir  » Pise Gaye pa Kimen « . Mais, les deux adversaires sont très rigoureux.

La chute de ce pouvoir est attendu du côté des deux branches. Les pions se déplacent. un jeu d’échec que JoMo joue en infériorité. C’est compliqué, le peuple anime, beaucoup d’allié se démarque.

Maxime Louissaint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More