Parlement : le député Printemps Bélizaire lance une mise en garde au président Gary Bodeau

 

Suite au report de la conférence des présidents d’avant-hier au niveau de la chambre des députés qui devrait se déboucher sur les débats qui engendreraient à mettre sur la table des discussions des différents présidents des commissions, de la motion de mise en accusation du président Jovenel Moïse, déposée depuis quelques temps par un groupe de députés de l’opposition politique au bureau de la chambre basse, le député de la troisième circonscription de Port-au-Prince, Printemps Bélizaire allume le feu pour taper dans l’oeil du président Gary Bodeau.

Après les dernières sorties du député de Mirebalais Abel Descollinse relative à cette affaire, maintenant c’est au tour de Printemps Bélizaire qui a parlé hier dans la presse pour lancer une mise en garde au président Gary Bodeau pour lui informer quant à une éventuelle organisation d’une séance à la chambre des députés. Avec un tont haussé et élevé, le représentant du Fanmi Lavalas à la cinquantième législature a fait savoir tant que le dossier relatif à la motion de mise en accusation de Jovenel Moïse ne soit pas mis sur la table des discussions pour en statuer, aucune assise ne sera organisée à la chambre des députés.

« Il n’y aura plus de séance à la chambre des députés si celle-ci ne prévoit pas un débat en assemblée sur la motion de mise en accusation du président de la République Jovenel Moïse », a lancé d’entrée Printemps Bélizaire qui profite pour fustiger et dénoncer les manoeuvres du député de Delmas poursuit-il, visant à protéger Jovenel Moïse contre toutes ses nombreuses accusations de corruption portées contre lui.

Rappelons que ce lundi, le député Abel Descollines avait en ce sens, dénoncé le comportement dit-il, de Gary Bodeau qui soutient-il, s’inscrit dans le cadre d’une démarche visant à obstruer le projet de la motion de mise en accusation de Jovenel Moïse.

RICHEMOND Johnson

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay