People: R. Kelly essaie de vendre les droits d’édition de son back-catalogue, mais personne ne veut les acheter.

0 23
Subscribe to our newsletter

Le chanteur R. Kelly fait actuellement face à un procès en cours, pour des accusations liées à des crimes présumés contre cinq accusatrices dont trois prétendument mineures à l’époque qui allèguent des abus physiques, sexuels et psychologiques.

Il fera également face à un certain nombre d’autres accusations dans le cadre de procès distincts, deux à Chicago un fédéral et un procès étatique au Minnesota. En 2019, il a été signalé que Kelly n’avait que $625 à son nom à la suite de ses batailles juridiques en cours. Il vit en prison depuis deux ans et a récemment été condamné à payer 4 millions de dollars à une femme qui l’accusait de l’avoir agressée sexuellement à l’âge de 16 ans au milieu d’autres pertes juridiques.

Aujourd’hui, Billboard rapporte que le chanteur tente de vendre les droits d’édition de son back-catalogue, mais a du mal à trouver un acheteur, malgré le fait que les chansons rapportent environ 1,7 million de dollars par an aux États-Unis.

Ceci malgré un boom sur le marché, avec des gens comme Bob Dylan, The Beach Boys, Paul Simon et les domaines de Nick Drake et Prince vendant tous leurs droits pour des centaines de millions de dollars ces derniers mois.

« Il m’a été proposé à plusieurs reprises par son équipe, et bien sûr, j’ai dit non pour des raisons évidentes », Merck Mercuriadis, fondateur du Hipgnosis Songs Fund. « Il y a des chansons incroyables dans ce catalogue, mais pourquoi prendriez-vous ce genre de risque ?

Hipgnosis a déclaré le mois dernier qu’ils avaient dépensé plus d’un milliard de dollars en accords de droits au cours de la dernière année seulement, y compris des accords lucratifs avec des artistes tels que Lindsey Buckingham, Blondie et Neil Young.

R Kelly, a nié tout acte répréhensible et a plaidé non coupable des neuf chefs d’accusation dans l’affaire en cours à New York : un de racket et huit violations de la loi Mann, qui criminalise le transport de toute femme ou fille à travers les frontières de l’État à des fins  immorales , comme une activité sexuelle illégale.

Robinson JEROME

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More