Plusieurs centaines d’organisations aux États-unis demandent à Biden d’étendre la protection aux Haïtiens

TPS

Alors que le pays continue de plonger dans le chaos, des législateurs aux États-Unis ainsi que des membres de la société civile en terre américaine exhortent la Maison Blanche à élargir la protection des Haïtiens en matière d’immigration.

En effet, mardi 26 mars 2024, des centaines d’organisations civiles, aux États-Unis, ont demandé au président Joe Biden d’étendre les protections en matière d’immigration pour les Haïtiens déjà présents sur le sol américain. Ces organismes ont aussi exhorté le locataire de la Maison Blanche à suspendre indéfiniment les expulsions vers Haïti alors que ce dernier est en proie aux violences perpétrées par des bandes criminelles.

Dans une correspondance adressée au président américain, 481 groupes, dont Haitian Bridge Alliance, basée à San Diego, ont demandé à la Maison Blanche de prolonger le statut de protection temporaire d’Haïti. Il s’agit d’une politique qui protège contre l’expulsion et offre des permis de travail aux personnes aux États-Unis qui viennent de pays en crise

Depuis près d’un mois, la capitale haïtienne et les localités environnantes sont totalement prises d’assaut par des individus lourdement armés de la coalition criminelle dénommée « Viv Ansanm ». Quotidiennement, cette dernière pille des maisons, vandalise des institutions publiques et autres infrastructures gouvernementales avant d’y mettre le feu.

Il faut rappeler que la lettre de ces organisations s’ajoute aux nombreux appels lancés notamment par l’ONU visant à forcer les États à accorder la protection internationale aux Haïtiens qui en ont besoin.

Alors que le pays se vide des ressortissants étrangers, la population civile, livrée à elle-même, continue de faire face, aux violences perpétrées par les bandits criminels. Depuis fin février, pas moins de 33 000 personnes ont été contraintes de quitter leurs domiciles pour se rendre dans les villes de province.

LIRE AUSSI

PressLakay