Politique | La Cheffe du BINUH Maria Isabel Salvador rejette toute nouvelle transition en Haïti

Politique | La Cheffe du BINUH Maria Isabel Salvador rejette toute nouvelle transition en Haïti

La Cheffe du BINUH, Maria Isabel Salvador a rejeté, d’un revers de main, toute nouvelle transition politique en Haïti. D’après la Représentante du Secrétaire Général des Nations-Unies dans le pays, la voie des élections seule peut conduire des acteurs de la classe politique à prendre les rênes du pouvoir.

Le Premier Ministre a.i., Ariel Henry, étant en fin de mandat, des acteurs de divers secteurs dénoncent déjà toute tentative visant à le reconduire à la tête de la Primature. Pendant que des voix commencent à se faire entre sur ce sujet délicat, la Représentante du Secrétaire Général de l’ONU et Cheffe du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH), Maria Isabel Salvador affiche désormais sa position.

D’après la diplomate, il n’est pas question de conclure une transition politique par une autre transition. Elle a donc soutenu que seules des élections démocratiques, transparentes et participatives peuvent permettre un renouvellement le personnel aux timons des Affaires dans le pays.

“Le seule chemin pour sortir d’une transition politique ce sont des élections démocratiques, transparentes et participatives. On ne sort pas d’une transition par une nouvelle transition.” a-t-elle écrit sur son compte X (ancien Twitter), mercredi.

“Ceux qui proposent une « nouvelle transition » s’éloignent des principes démocratiques et veulent imposer leurs intérêts individuels en oubliant les intérêts du peuple.” a-t-elle poursuivi.

Parallèlement, dans un contexte marqué par l’insécurité généralisée, la Cheffe du Bureau Intégré des Nations-Unies en Haïti a souligné que pour arriver à ces élections, il faut d’abord rétablir un climat de paix sur tout le territoire national.

“Haïti a besoin de paix pour élire en démocratie ses autorités, établir l’état de droit et reconstruire les institutions nécessaires por avancer vers le développement durable.” a écrit Mme. Isabel Salvador tout en soutenant que le peuple a le droit de voter.

À noter que cette intervention de la Représentante du Secrétaire Général de l’ONU et Cheffe du BINUH survient quelques heures après que la députée américaine, Sheila Cherfilus-McCormick, a demandé à Ariel Henry de démissioner comme Premier ministre Haitien tout en plaidant en faveur d’une autre transition politique.

Le locataire de la Primature dont le mandat arrive à terme, soit le 7 février 2024, d’après une clause de l’accord du 21 décembre qui prévoit de nouveaux dirigeants élus à partir de cette date, n’arrive toujours pas à constituer un Conseil Électoral Provisoire.

LIRE AUSSI

PressLakay