Politique/Transition : le gouvernement de facto qualifie Joseph Mécène Jean Louis « d’usurpateur de titre « .

0 200

Le gouvernement de facto, à travers une note datée du 08 février, dit prendre acte de l’autoproclamation de Joseph Mécène Jean Louis, juge à la Cour de Cassation, comme président provisoire de la république pour diriger la transition de rupture prônée par l’opposition politique.

Ceci constitue une usurpation de titre et une grave violation de la Constitution et des lois de la République y afférentes, a indiqué le gouvernement de facto. De tels actes ne visent en réalité qu’à créer des troubles, à compliquer le climat d’instabilité et à saper les bases de l’Etat de droit auquel nous travaillons continuellement, a souligné le gouvernement à travers cette note portant la signature du ministre de facto de la communication, Pradel Henriquez.

 » Or, à toute escalade de violences et de violations des lois républicaines, les pouvoirs publics n’auront d’autre choix que de sévir avec la dernière rigueur contre tous les fauteurs de troubles et les partisans du chaos « , a martelé le gouvernement.

Le gouvernement de facto, profitant de cette nouvelle situation, lance un appel au calme, au dialogue, à l’unité pour la sauvegarde de la patrie commune.

La crise politique haïtienne prend une nouvelle tournure créée par la date du 07 février 2021 marquant la fin constitutionnelle du mandat du président Jovenel Moïse. L’opposition politique a désigné le juge à la Cour de Cassation, Joseph Mécène Jean Louis comme président provisoire pour diriger la transition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More