Près de 80 % d’Haïtiens veulent laisser le pays, selon une étude

Presslakay

D’après un rapport de Vanderbilt University, près de 80% de la population haïtienne ne désire plus rester dans le pays. La crise socio-économique et sécuritaire est à la base de cette tendance.

Plus la crise multidimensionnelle qui sévit dans le pays se dégénère, c’est autant que les gens deviennent frustrés. La preuve, d’ailleurs, c’est que par tout les moyens, les Haïtiens n’hésitent pas à laisser le territoire quand l’occasion se présente. D’après une étude réalisée par Vanderbilt University, à Nashville, aux États-Unis, environ 80% de la population haïtienne n’a plus l’envie de continuer à vivre dans le pays.

L’information a été relayée par l’économiste Enomy Germain lors de son émission « EconoPlus ». Il a fait savoir que sur chaque 10 Haïtiens qui vivent en Haïti, 8 ont fait savoir que la vie est sûrement mieux ailleurs que dans le pays.

Toujours d’après l’économiste, qui cite l’étude réalisée, l’aggravation de la crise sécuritaire ainsi que socio-économique est l’une des principales causes de l’abandon du pays.

LIRE AUSSI

PressLakay