Procès pour fraude | La fille de l’ancien Président américain, Ivanka Trump témoigne

Procès pour fraude | La fille de l’ancien Président américain, Ivanka Trump témoigne

Accusée dans le dossier de fraudes de son père, Ivanka Trump a témoigné, mercredi 8 novembre 2023, au New- York Supreme Court, que l’ancien président américain avait gonflé artificiellement les valeurs de ses actifs pendant des années dans les états financiers qui l’ont aidé à obtenir des prêts financiers et des assurances.

Le dossier de fraudes de Donald Trump, qui implique aussi ses deux fils et sa fille aînée, plonge davantage l’ancien locataire de la Maison Blanche dans ses déboires judiciaires qui n’en finit pas. Accusé dans ce procès intenté par la procureure générale de l’État de New- York, Letitia James, l’ancien Président républicain avait témoigné, lundi tandis que ses deux fils, Eric Trump et Donald Trump fils, la semaine dernière. Ils ont procédé de manière virulente.

Ce mercredi, la fille de l’ancien Président américain, Ivanka Trump était aussi convoquée devant la Cour suprême de l’État de New- York, dans le procès civil pour fraude qui examine publiquement les affaires de la famille Trump. Si dans un premier temps, celle qui fait partie du cercle intime du magnat de l’immobilier avait tenté de se soustraire de cette affaire qui l’implique, maintenant elle a témoigné.

En effet, lors de l’audience, au Tribunal de Première Instance, à Manhattan, Ivanka Trump, très souriante, a allégué que les valeurs des actifs de son père ont été gonflées, de manière artificielle, et ce, pendant des années, dans les états financiers favorables à l’obtention de prêts et d’assurances.

Le procès sans jury prendra donc des décisions suites aux témoignages de celle qui est considérée comme une confidente du multimilliardaire puisqu’elle était sa conseillère durant son mandat après avoir quitté l’organisation Trump en 2017. Le juge Arthur Engoron a même déjà tranché la principale accusation du procès en concluant que Trump avait commis de la fraude. Ce qui pourrait finalement coûter à l’homme d’affaires républicain son empire immobilier dont la Trump Tower.

En même temps, la procureur générale de l’état de New-York cherche à décerner plus de 250 millions de dollars en amende à l’ancien locataire de la Maison Blanche tout en lui interdisant aussi de faire des affaires dans sa juridiction.

À noter que lundi, le candidat favori aux primaires républicains pour 2024 avait nié toute faute, lui et ses fils. Il avait souligné que ses états états financiers sous-estimaient grandement sa valeur nette et que les divergences étaient mineures.

LIRE AUSSI

PressLakay