Programme Biden : ce qu’il faut faire pour corriger les fautes commises dans le formulaire I-134A

Humanitarian Parole Application

L’ambassade américaine en Haïti a donné, ce mardi 23 mai 2023, des indices sur ce qu’il faut faire en cas d’erreurs commises lors du remplissage du formulaire I-134A par le sponsor.

Humanitarian Parole Application
Humanitarian parole program

Le Humanitarian Parole Application communément appelé « Programme Biden » poursuit sa route. Nombreux sont ceux qui ont déjà appliqués. Cependant, il se peut que certaines erreurs peuvent être commises par le sponsor au moment où ce dernier remplissait le formulaire I-134A. Comment y remédier ? L’ambassade américaine en Haïti apporte des précisions.

Selon l’ambassade, vous aurez la possibilité d’examiner les informations enregistrées par votre sponsor, une fois que vous aurez reçu la confirmation du formulaire I-134A par les Services Américains de la Citoyenneté et de l’Immigration (USCIS). Si vous constatez qu’il y a erreur dans votre nom, vos coordonnées ou toute autre information biographique, vous pouvez le corriger dans votre compte en ligne USCIS et ce, avant de passer à l’étape suivante.

« Il est important de corriger vos informations biographiques dans votre compte en ligne USCIS avant de passer à l’étape suivante de soumission de vos informations au CBP. » a-t-il indiqué.

Par ailleurs, l’ambassade met en garde tous ceux qui sont passé à l’étape de soumission sans vérifier les informations fournies par le supporteur. Au cas où le CBP émet un avis de voyage basé sur des informations incorrectes, le processus d’application doit être recommencé depuis le début.

« Si le CBP émet un avis de voyage basé sur des informations incorrectes, le processus d’application doit recommencer le processus depuis le début en soumettant un nouveau formulaire I-134. » a poursuivi l’ambassade américaine en Haïti.

À noter aussi que le gouvernement américain a déjà supervisé plus de 580,000 dossiers en cours pour les Haïtiens, plus de 380,000 pour les Cubains, près de 120,000 pour les Vénézuéliens et plus de 20,000 pour les Nicaraguayens, rien que les quatre premiers mois, selon le journal américain CBS News.

LIRE AUSSI

PressLakay