RD : le gouvernement dominicain vise la construction de deux barrages sur la frontière

Luis Abinader president République Dominicaine

Le Président dominicain, Luis Abinader, a annoncé, lundi 11 septembre 2023, que son gouvernement finalise les études pour lancer les projets de construction de deux barrages sur les deux principaux fleuves frontaliers avec Haïti.

Entre Haïti et la République Dominicaine, on ne parle qu’un seul et unique langage, fermeture de frontières, barrages, construction de canal, etc. Alors que les paysans haïtiens, à Ouanaminthe, progressent dans la construction du canal sur la rivière Massacre, qui leur permettra d’arroser leurs terres cultivables à la frontière, l’État dominicain, quant à lui, entend lancer des travaux plus ou moins similaires, sur les rivières Massacre et Artibonite.

Lors de la rencontre « El Semanal avec la Presse » tenue, hier lundi, où il a expliqué les raisons qui ont poussé son gouvernement à maintenir fermer la frontière au niveau de Dajabón, Abinader a annoncé que la construction de deux barrages [Don Miguel et Artibonito], sur les rivières Massacre et Artibonite, est prévue dans les prochains mois.

“Mon gouvernement finalise les études pour lancer les projets de construction de ces deux barrages sur les principaux fleuves frontaliers avec la république voisine”, a déclaré le Chef d’État dominicain.

En ce qui concerne le barrage Don Miguel qui sera construit sur la rivière Massacre, Abinader a souligné qu’il restait environ 60 jours pour terminer la conception. Après cela, l’appel d’offre pour sa construction sera lancé.

Il a aussi ajouté que cela coutera plus de deux milliards de pesos, et aura une fonction « productive » en faveur des producteurs agricoles de Dajabón.

« Le barrage Don Miguel est un barrage plus simple, le problème est que le sol est très filtrant, ce qui n’est pas bon, mais avec la technologie, sa construction sera une réalité. Dans deux mois, les projets seront terminés puis soumis à un appel d’offres », a-t-il indiqué.

Dans le cas du barrage d’Artibonito, Abinader a souligné que la Société dominicaine de production hydroélectrique (Egehid) en est responsable et qu’il est défini comme un « barrage générateur d’énergie ». La conception sera prête d’ici octobre, selon le Chef d’État dominicain qui a fait savoir qu’un accord mutuel entre les deux pays concernés sera tenté.

Cependant, il a précisé qu’avec ou sans l’accord avec Haïti, les deux barrages seront construits.

Dans nos archives

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay