Réaction du Gouvernement Haïtien face aux décisions de fermeture de la frontière

Drapeau haïtien

Dans un communiqué publié, jeudi 14 septembre 2023, le gouvernement haïtien dit prendre acte des dernières décisions prises par les autorités dominicaines visant à fermer la frontière, vendredi, à compter de 6h:00 AM et ce, jusqu’à nouvel ordre. Considérant que les deux pays ont droit de détourner la rivière Massacre à leur guise, il annonce que des dispositions seront prises afin que les travaux de canalisation se poursuivent dans les normes.

Le gouvernement dirigé par le Premier Ministre a.i., Ariel Henry a enfin réagi sur le conflit qui règne actuellement entre Haïti et la République Dominicaine. Après que le Président dominicain, Luis Abinader eu annoncé que toutes les frontières terrestre, maritime et aérienne seront fermées, ce vendredi, à 6h:00 AM, l’État haïtien a finalement pris position en ce qui paraît être un conflit qui entrave la relation entre les deux nations qui partagent l’île d’Haïti.

Ce jeudi, dans un communiqué, le gouvernement haïtien a fait savoir que le pays qu’il administre à le droit d’exploiter la rivière Massacre comme bon lui semble, conformément à l’accord de 1929. De ce fait, il a souligné que des dispositions seront prises pour faciliter les paysans à poursuivre les travaux de canalisation de la rivière, en toute sérénité et dans les normes. “Afin que la plaine de Maribahoux soit irriguée”a-t-il soutenu.

Par ailleurs, faisant part de la réunion qui est en cours entre les deux pays, le gouvernement dirigé par le PM Ariel Henry dit privilégié le dialogue pour tenter de résoudre le conflit qui perdure. Il a mentionné que les pourparlers étaient sur de bonnes voies avant que l’annonce des autorités dominicaines en ce qui a trait à la fermeture de la frontière a été faite.

À noter qu’aucune information n’est encore fournie quant aux résultats de la rencontre qui s’est tenue mercredi et qui s’est poursuivie ce jeudi entre la délégation haïtienne avec leurs homologues dominicains de la Commission binationale, à la Chancellerie dominicaine, en République voisine.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay