Reginald Boulos et Renald Lubérice partent en guerre sur Twitter chacun pour défendre leur camp

0 23
Subscribe to our newsletter

 

Depuis la veille des récents événements du 9 à 14 juin dernier qui ont complètement bloqué le pays avec les mouvements revendicatifs à travers tout le territoire national pour exiger la démission du premier citoyen de la magistrature suprême de l’État haïtien, les conseillers du président Jovenel Moïse semblent quasiment péter le plomb et se défilent à la queue leu-leu pour rétorquer contre certains leaders politiques et économiques du pays qui ont haussé le ton ces dernières semaines pour essayer de déraciner l’équipe en place, accusée grandement des actes de corruption.

Après sa dernière tournée médiatique où il avait recommandé au premier ministre nommé Jean Michel Lapin de remettre sa démission dit-il, pour permettre un dénouement de la crise au chef de l’État, le secrétaire général du conseil des ministres et également bras droit de Jovenel Moïse au palais national Rénald Lubérice, part ouvertement en guerre contre l’homme d’affaires Reginald Boulos qui n’a jamais caché sa volonté de renverser l’équipe de Jovenel Moïse avoue-t-il, pour faire place à un nouveau système qui pourrait embrasser les différents problèmes auxquels fait face pense-t-il, la nation.

Dans un tweet en date du 13 juin dernier, M. Lubérice a écrit pour dire que seul un accord politique entre les différents secteurs de la vie nationale auquel s’ajoute un gouvernement de choc avec une compétence technique avérée, issu d’un large consensus peuvent sortir le pays de ce chaos. Désireux de s’affronter aux idéaux du régime en place, l’initiateur et le porteur de message du mouvement de la troisième voix, le docteur Reginald Boulos, avait riposté sans langue de bois en essayant de prendre le dessus de Lubérice en disant qu’il avait déjà proposé en novembre dernier, ces plans au président Moïse afin de trouver un accord politique pour une sortie de crise et que Rénald Lubérice en personne et ses cavaliers de l’apocalypse, l’avaient moqué en utilisant écrit-il, à leurs guise Gabriel Fortuné dans les espaces médiatiques. Maintenant, le moment est épuisé et que Jovenel Moïse doit céder le fauteuil, persiste-t-il.

Vexé et dépassé par les dernières prises de parole et/ou prise de position de M. Boulos, le secrétaire général du conseil des ministres a haussé le ton hier samedi pour s’en prendre sévèrement au PDG du groupe DÉLIMART qu’il qualifie de symbole d’un système rétrograde et archaïque. Argumentant pour dire publiquement que la nouvelle société prônée aujourd’hui, ne peut pas émerger avec des gens comme Reginald Boulos.Tout en affirmant également que les choix politiques et économiques de l’homme d’affaires ont été toujours dirigés dans le sens pour maintenir les masses dans la misère. Pour lui, le projet du mouvement de la troisième voie concerne exclusivement Boulos mais pas Haïti, a assuré Renald Lubérice qui semble désormais décider de passer de la phase du tac au tac à un moment où le pouvoir est incapable pour redresser le gouvernail.

Où va s’arrêter cet acharnement entre les deux hommes qui chacun a une responsabilité dans les combats qui ont encourus à placer le PDG de L’AGRITRANS à la présidence d’Haïti. Mais, les partisans du président Jovenel Moïse ont accusé certains grands hommes de la classe économique qui selon eux, seraient cachés derrière les mouvements revendicatifs débutés depuis les dernières émeutes de juillet 2018 pour exiger le départ forcé du chef d’État haïtien.

Qui se dessine derrière les sorties de ces conseillers ou Reginald Boulos?. Une chose est sûre, le Palais national joue sa dernière carte soit pour essayer d’assurer et de maintenir le pouvoir à un moment où le pays n’est qu’à une poussière de seconde pour un éventuel bain de sang ou décide de préparer le départ du président Moïse en essayant de démasquer certains grands hommes sur les échiquiers politique et économique du pays qui ont de grands intérêts dans le pays et qui ont souvent participé à mettre les gens au timon des affaires de l’État.

RICHEMOND Johnson

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More