Renforcement de la PNH à Saut-d’Eau, pris d’assaut par des individus armés

Police Nationale d'Haïti

Suite aux attaques des individus armés provenant de Canaan, vendredi 22 septembre dernier, dans la commune de Saut-d’Eau, des unités spécialisées de la PNH sont déjà à pied d’oeuvres pour reprendre le contrôle de la ville et ainsi permettre à la population de vaquer en toute quiétude à ses activités quotidiennes.

Les violences perpétrées par les gangs armés n’ont épargné jusque-là aucun quartier, aucune localité dans la zone métropolitaine. Pour certaines villes de province, la réalité n’est pas différente. Alors que certaines sont déjà assiégés par des assaillants qui ne font que semer partout la terreur, d’autres sont en train de devenir des territoires perdus. Saut-d’Eau, commune située dans l’arrondissement de Mirebalais, dans le département du Centre, a été attaquée, vendredi dernier, par des hommes armés qui proviennent de Canaan d’après les informations disponibles.

Afin de reprendre le contrôle de cette commune qui entre dans la ligne de mire des bandits armés, la Police Nationale d’Haïti, sous l’instruction du Haut Commandement, a décidé de renforcer sa présence en déployant sur les lieux des agents de son unité spécialisée UDMO. C’est ce qu’a indiqué l’institution policière à travers son organe de presse et des relations publiques.

“Plusieurs agents du corps spécialisé UDMO sont déployés en divers points stratégiques dans l’idée de rassurer la population” a fait savoir la PNH.

Par ailleurs, l’institution a soutenu que ces dispositions sont prises après que les assaillants “lourdement armés” ont attaqué puis incendié le commissariat qui desserve plusieurs quartiers de la commune. Elle a aussi souligné qu’aucune évaluation des dégâts n’est encore faite. Toutefois, les agents de l’ordre qui étaient sur place avaient récupéré deux armes appartenant au commissariat.

À noter que les récentes attaques dans la commune de Saut-d’Eau ont fait pas moins de deux morts et plusieurs blessés au sein de la population civile. D’après ce qu’a révélé plusieurs témoins.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay